750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Arran Smugglers Series Vol. 1 "The illicit stills" - Limited Release

Fin de l'année 2015, j'ai eu la possibilité d'acquérir une bouteille de ce jus. Bouteille dont j'ai échangé la moitié pour une demi bouteille de Bowmore Devil's casks batch 3 avec un ami.

L'occasion de goûter deux très bon whiskies pour le prix d'un.

Première chose visible, le packaging. Là il y a de la recherche, il suffit de voir les photos. La bouteille est magnifique, j'aime même le bouchon... La pression est forte quant au contenu du coup.

Cette série qui comportera trois versions, rend hommage à cette longue période ou il était illégal de produire de l'alcool. Quand ça ne rapporte rien à l'état tout de suite ça devient chaud!

La distillation est bien connue en Europe depuis le 12ème siècle, mais là d'un coup terminé, fermez les rideaux.

Mais l'écossais est indomptable et nombreux furent ceux qui continuèrent à distiller, notamment dans les fermes. La vente d'eau de vie n'est autorisée depuis le 16ème qu'aux barbiers, je ne vous raconte pas la coupe de cheveux après ça! Je recommande d'ailleurs le film 'Des hommes sans loi', qui traite du sujet aux Etats-Unis.

Ce n'est qu'en 1823 avec l'Excise Act que l'état trouve le moyen de tirer profit de la production d'alcool, étant donné qu'elle ne parvient pas à la stopper.

Venons en au contenu à présent. Ce whisky est composé d'un stocks d'anciens fûts de 600L de Porto, de 250L de Sherry, de Barrels de 200L non tourbés, de Barrels de 200L tourbés à 14ppm et de Barrels tourbés à 50ppm. Le tout sans notion d'âge, embouteillé le 16/09/2015 à 8700 exemplaires, pour un taux de 56,4%. Tout un programme.

Pour info, Smuggler signifie contrebandier.

Nez : Végétal et fruité. Une touche de tourbe. Un coulis de fruits rouges. Caramel mou et légèrement crémeux. Des notes terreuses et florales se dégagent avec un peu d'eau.

Bouche : Puissante et grasse. La tourbe bien présente se marie de manière très subtile avec le fût de Porto. Ensuite des amandes huileuses se glissent par dessus. De la pomme crémeuse et du gingembre.

Finale : Amertume végétale. Des épices légères. Un peu sèche. S'achève sur du bois brûlé, contrebalancé par une fraîcheur sucrée bienvenue.

Conclusion : Dangereusement bon, vivement les prochaines éditions.

Petit conseil, ajoutez une petite goutte d'eau, cela ne fera qu'augmenter le plaisir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alba Clann 15/04/2016 17:26

Superbe coffret, cela me fait penser à la série auteur. Chaque whisky est totalement dédié à un écrivain, il y a un springbank 1997 pour Alexandre Dumas, un Littlemill 1988 pour Gustave Flaubert, un Ben Nevis 1996 pour Léo Tolstoy et un Allt A Bhainne 1993 pour Mark Twain.