750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Caol Ila 1981

 

  • Caol Ila 29Y Malts of Scotland 24-03-1981 / 09-2010. Bourbon Barrel n° 4807. 59,8%.

 

Nez : C'est huileux, sur du bois carbonisé. Caramel. La tourbe est bien concentrée et quelque peu différente du style propre à la distillerie. Un côté légèrement sucré. De la fraîcheur, de l'iode.

 

Bouche : Poivré, huileux. Citron, sel. Caramel, vanille. La tourbe est lourde et goudronneuse. 

 

Finale : Beaucoup de poivre, un peu de sel.  De la cendre. Terreuse. 

 

Caol Ila c'est l'usine à whisky de l'île de Islay.

Pourtant ce qui sort de là est généralement de très bonne facture.

 

Servie par un malt identique à Lagavulin, la méthode de fabrication diffère et cela se remarque sur le produit fini.

 

Le style de la maison va ainsi basculer de fruité, à très goudronneux. De très huileux, à iodé. Il va revendiquer des fruits de mer, ou de l'olive.

N'oublions pas que c'est elle qui va mettre un coup de frein sévère à la production de Brora, à l'époque pour alimenter les assemblages de Diageo.

 

La distillerie actuelle n'existe que depuis le début des années '70, sous l'impulsion de son actuel propriétaire.

La toute première Caol Ila était en réalité une petite distillerie née en 1846, fondée par Hector Henderson.

Mais ce n'est qu'en 1927 que DCL s'apprête lentement à survitaminer la production.

 

Lentement car il faudra attendre cinquante ans avant de passer donc à la formule 6 alambiques, d'une charge de 20.000 litres pour les wash et 12.000 pour les stills.

Tout cela pour des blends tels que Johnnie Walker.

 

Il faudra encore attendre jusqu'en 2002 pour voir apparaître la célèbre version 12 ans single malt, qui ouvrira la route au reste de la gamme continue.

La distillerie produit également une version non tourbée.

 

Sa capacité de 6,5 million de litres d'alcool pur produit chaque année en fait la plus grande productrice de l'île, avec très peu de personnel, ce qui lui vaut régulièrement la critique de manquer un peu d'âme.

Toutefois il faut rester objectif, ce qui vient de Caol Ila est souvent très réussi, les embouteilleurs indépendants l'on bien compris et ne manquent pas de faire leurs réserves de ce jus.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article