750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Eddu montre moi ce que tu as dans le Biniou

La Bretagne, à la limite du monde visible et du monde invisible comme le disait Alan Stivell.

Ce whisky a été embouteillé en honneur du Bagad de Vannes, dont le nom est Melinerion.

Mais qu'est ce qu'un Bagad?

Pour être plutôt généraliste, nous dirons qu'il s'agit d'un groupe, un ensemble, composé la plus part de temps de percussions, de cornemuses et de bombardes.

Son origine vient des sonneurs du 19ème siècle, mais le bagad n’apparaîtra progressivement sous la forme actuelle qu'à partir des années '30.

Après un phase difficile pour la survie de cette tradition, ce sont des Bretons d’Île de France qui vont dans les années '40 et '50 faire renaître et surtout faire connaitre celle-ci bien au delà des frontières Armoricaines.

Il y a aujourd'hui divers concerts, championnats et bien entendu un bagad accompagne les groupes de danses.

Autrefois, ils étaient utile aux travaux des champs afin de donner du cœur à l'ouvrage. Ils accompagnaient les noces ou les marins en partance.

Le Bagad Melinerion est connu notamment pour sa victorieuse participation à l'émission grand public 'La France a un incroyable talent', par laquelle elle a contribué à la popularité du style musical. Il se distingue par son inspiration éclectique et la formation des jeunes.

Quant à la distillerie des Menhirs de Plomelin, également productrice de cidre et d'eaux de vie, elle est active depuis 1986 et ce à l'initiative de Guy Le Lay.

Toutefois ce n'est qu'en 1998 que la maison va produire son désormais célèbre et parfois décrié whisky de blé noir.

Décrié car comme nous le savons, le whisky est un alcool qui doit être produit à partir de céréales, dont la plus appréciée, (Par moi en tout cas), est l'orge.

Le blé noir ou sarrasin fait partie des polygonaceae, ce qui ne fait pas partie de la famille des blés d'un point de vue botanique.

Cependant il est tout de même rattaché aux céréales.

Mais c'est bien en cela que Eddu est différent et ne demande pas la comparaison avec d'autres.

Que l'on aime ou pas, il existe et résiste dans le temps.

Je dois bien avouer que ce n'est que le deuxième Eddu que j'ai la possibilité de déguster et que le premier ne m'a pas retourné, mais c'est sans a priori que je vais tester celui-ci.

 

  • Eddu 6Y 'Silver Melinerion', French Oak Casks, embouteillé à 500 exemplaires pour le Bagad à Vannes, 42,9%.

Nez: C'est bien épicé, tirant sur le rye whiskey, ou le single grain. Du vernis, c'est plutôt agréable. Il doit y avoir de la pâte de fruit, du sucre roux et me semble t-il de l'orangeade.

 

Bouche: Plutôt florale, parfumée. Des épices et à nouveau du vernis. Comparativement au Grey Rock Brocéliande je préfère celui-ci, il a plus de caractère. Est-ce que ça ressemble à un scotch ou un single malt? Non! La discussion est close. Reviennent les notes de Eddu, c'est à dire la crêpe de sarrasin.

 

Finale: Toujours un beau lot d'épices, un peu courte.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article