750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Caol Ila 25Y 'Jean Boyer'

 

Jean Boyer est le créateur de la distillerie artisanale éponyme. Créée en 1994 à la fois afin de produire des boissons anisées, mais également avec pour objectif d'embouteiller quelques whiskies, qu'ils soient single malt ou blend.

Les établissements se situes à Saint-Geours-de-Maremme, dans le sud du département des Landes, à proximité de Dax.

Outre donc la production de liqueurs de fruits ou de plantes, la mise en bouteilles de produits du terroir français tels qu'Armagnacs, eaux de vies, jean Boyer propose une gamme de whiskies écossais.

Cette gamme comprend les séries 'Best Casks of Scotland', 'Farmers Malt', 'Gifted Stills', les assemblages 'Finloch', 'Tasty Creations', 'Ann Deoch' et 'Dun Mhor', ou encore les 'One Shot'.

Les Irlandais sont également représentés via la série 'Conail Carnagh', qui est un whiskey produit au nord-est de la République d'Irlande.

La qualité des embouteillages, si l'on se fie aux notations des amateurs est relativement variable, mais certaines versions, notamment de Port Ellen, furent remarquées et remarquables.

Il ne semble pas simple de se procurer ce genre de bouteille en Belgique, mais fort heureusement nous pouvons compter sur l'alliance Franco-Belge pour connaitre le plaisir de la découverte.

Chez Jean Boyer, il est également possible de tirer du whisky de son "Puits à Whisky". Un puits à whisky? J'imagine nombre d'entre nous monter dans la voiture et attendant de lire dans les prochaines lignes une adresse à entrer dans le GPS.

Du calme les mecs!

Le puits à whisky est un support créé par le patron qui permet de choisir une carafe dans laquelle nous pouvons embouteiller nous même l'un des whiskies proposés.

Une gamme de produits à priori relativement jeunes.

 

  • Caol Ila 25Y Jean Boyer 'Best Casks of Scotland' 1983/09.2008, Re-Coopered Hogshead 46%. 300 bouteilles.

Nez: Beaucoup de fraîcheur, relativement fruité et j'ai envie de dire à peine tourbé. Un Caol Ila comme je n'en connaissais pas encore, même si le côté huileux est présent, le fait de ne pas être taquiné d'emblée par la tourbe le rend très original. Pâte d'amande, fruits exotiques qui vont se laisser découvrir de plus en plus avec l'aération. Huile de citron, qui avec l'ouverture va s'acidifier. A l'aveugle presque impossible pour moi de reconnaître la distillerie.

 

Bouche: Vous avez en bouche quelque chose de soft, totalement apaisé par les années, comparativement aux jeunes Caol Ila. Huileux, bien vanillé. Vraiment difficile de lui donner un âge. Les épices viennent chatouiller les papilles, poivre, muscade. Du fruité, mais surtout de l'amertume plutôt tirée des agrumes, présente en fin de bouche. Encore une fois la patience va progressivement le rendre plus intense.

 

Finale: Des épices issues du bois. Très calme, presque trop. Amertume du thé qui va crescendo. Un peu de cendre de tabac.

 

Bon évidemment il demande à prendre un peu l'air avant d'être consommer, mais ensuite il offre une expérience pas ordinaire de cette distillerie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article