750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Linkwood 1989/2010 MoS.

 

Linkwood a été fondée en 1821 par Peter Brown et produira du whisky à compter de 1824.

 

Lorsque Peter Brown lâchera la rampe en 1868, c'est son fils William qui en héritera.

Celui-ci va faire détruire la Linkwood originelle et la faire entièrement reconstruire en 1874.

La distillerie sera contrôlée ensuite par le groupe Linkwood-Glenlivet Distillery Co. de 1897 à 1932.

 

Ensuite c'est DCL, Diageo qui écrira l'histoire moderne de l'entreprise.

D'abord en 1972 une seconde distillerie munie de quatre alambics sera construite en face, elles fonctionneront de concert jusqu'en 1985.

Durant la dizaine suivante, l'ancien site sera utilisé comme distillerie de "recherches".

Mais en 2012 elle sera tout de même détruite, ce qui fait que la famille Brown est effacée à jamais de l'histoire du whisky Linkwood.

 

Bien que principalement utilisé dans les nombreux assemblages, Linkwood apparaît dans la gamme Flora & Fauna dans une version officielle âgée de 12 ans.

Ensuite il y aura une quantité de versions embouteillées entre autres par Gordon & MacPhail et ensuite d'autres s'y intéresseront.

2012 sera aussi l'année de transformation pour l'actuelle Linkwood, qui compte désormais huit washbacks et quatre alambics, pour produire 5,5 million de litres d'alcool par an.

 

Il existe des versions officielles, placées dans des bouteilles longues en fines pas ordinaires, âgées de 26 ans (de 1981), avec des affinages en fûts de rhum, porto ou vin, mais il faudra compter à peu près 300 euros.

Ensuite la version ultime de chez G&M, un vintage 1953, une magnifique carafe qui est disponible à la maison du whisky pour la modique somme de 7900 euros.

 

 

  • Linkwood 20Y 04-04-1989 / 01-2010 'Malt of Scotland' Bourbon Hogshead n° 1826. 53,5%.

Nez : Frais, sirop, raisins. Très vanillé, beaucoup de fructose. Ensuite des fleurs de lys, miel brun. C'est pour le moins particulier. Muscade. L'eau ne va pas permettre de trancher dans les arômes.

 

Bouche: Puissance relative, pêche au sirop. Caramel, mangue, épices, autres fruits exotiques, sans que cela ne devienne une explosion de ceux-ci. Un peu d'eau lui semble favorable, cela va adoucir son caractère, arrondir les angles.

 

Finale: Amertume. Boisée-épicée. Sur la longueur se déclare un miel puissant. L'eau va également créer une brèche pour les fruits exotiques.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article