750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Benriach 25Y - The Twenty Five

  • Benriach 25Y 'The Twenty Five' 11-11-2020. Sherry - Bourbon - Madeira & Virgin Oak Casks. 46%.

 

Nez : À l'ouverture, c'est surprenant. Il y a un côté humus très développé. Ça sent la forêt un jour de pluie et le pelage mouillé de votre chien, je sais ça semble peu flatteur, mais c'est comme ça. Mais rassurez vous, c'est très agréable, très primitif comme sensation. Cela soulève un tas de feuilles d'automne, un mélange de terre, de tourbe. Il faudra naturellement un peu d'aération à ce whisky, ce qui va apporter les bienfaits de ses fûts. Après dix bonnes minutes le chocolat noir apparaît, suivi par des notes oxydatives très fortes du Madère, de l'abricot sec. Orange légèrement amère et girofle.

 

Bouche : La bouche va révéler une tourbe à mon sens particulièrement épaisse et salée. Nous en revenons à ce que la version 30Y avait également de très old school, sans concession. Définitivement ce sont des whiskies qui vont réellement faire vivre quelque chose, qui racontent une histoire, qui fixent un décor que vous pouvez presque toucher. Après aération c'est encore plus marqué qu'au nez, fruits secs, noisettes, chocolat noir, abricots. Il y a je dirais un plaisir plus instantané, sur des choses connues et naturellement agréables, plus accessibles. Mais vraiment à laisser s'aérer, pas de précipitation, au risque de passer à côté de quelque chose d'assez unique actuellement dans le monde du scotch.

 

Finale : Fumée longue et toujours épaisse, avec toujours cette présence salée. Tabac. Très longue, avec de la vanille, du miel, de l'orange un peu amère. Nous trouvons de la cannelle, de l'abricot, du bois sec. Elle va osciller entre des sensations de rondeur et de rudesse. Encore un whisky incroyable réalisé par Rachel Barrie. C'est un budget il n'y a pas photo, mais objectivement vous mettez ce jus dans une vieille bouteille de Benriach des années 70 et plus personne n'a rien à redire. C'est probablement là toute la force de la Master Blender, arriver à combiner tradition et modernité. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article