750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Benriach 30Y - The Thirty

  • Benriach 30Y 'The Thirty' Bottled 10-11-2020. Bourbon - Porto - Sherry & Virgin Oak Casks. 46%.

 

Nez : Dans les premiers instants j'ai le sentiment qu'il se dégage d'intenses notes de latex et ce n'est pas désagréable. Il y a une certaine fraîcheur, qui prend une direction très florale. Il y a un côté très sauvage, je ne sais comment l'expliquer, on a le sentiment d'être sur quelque chose de très primitif, le sous bois, les baies, le miel brut. Difficile à expliquer encore, mais ça sent le vieux whisky, je sais que ça ne veut pas dire grand chose, mais c'est une impression de vieux bois imbibé. La sensation de ce bon vieux Porto de la vallée du Douro progresse, avec ces fruits colorés accrochés au fût.

 

Bouche : Et bien d'abord la puissance fonctionne très bien et surprise, ce sont des notes lourdes de fumée, d'huile de tourbe, de suie grasse. Cela ne domine pas, mais bon sang que ça fait du bien, ça apporte une toute autre dimension encore. Décidément Rachel Barrie a dans ses poches plus d'un tour. Cette entrée en matière va d'autant fonctionner, que tout le fruité du sherry et du Porto arrive en masse, pour une succession de plaisirs pour les papilles. J'ai déjà eu l'occasion de la dire, mais depuis l'arrivée de Rachel Barrie, Benriach a pris une autre dimension. Attention j'ai beaucoup de respect pour le travail de Billy Walker, mais oui c'est moins linéaire, il y a une créativité débordante... bah je suis fan. Je suis beaucoup plus fan de ce que Billy Walker fait aujourd'hui par exemple.

 

Finale : Il reste cette suie d'une très belle densité, à quoi viennent s'associer des influences fruitées, chocolatées. Avec une certaine sécheresse, mais rien d'alarmant. Contrebalancé par de la figue, des fruits secs, des fruits confits, raisins secs, orange sanguine. Quelle chance de pouvoir déguster une telle merveille, c'est un plaisir que l'on retrouve sur les très vieux whiskies, des millésimes des années '70 par là... oui Old School, sans compromis, magique.

 

 

Un très grand merci à The Nectar bien entendu pour cette dégustation en ligne. Merci aussi à Rachel Barrie d'avoir consacré du temps à nous parler avec autant de passion de la distillerie de son cœur. 

À la suite de cet article, vous trouverez prochainement sur le blog les notes des éditions 21Y, 25Y, un millésime 1997 et enfin un 2008.

Sachez encore que cette version se négocie environ 700€, je sais ça fait mal au portefeuille, mais au besoin associez vous et partagez la bouteille, vous m'en direz des nouvelles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article