750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Laphroaig 16Y: Sherry Hogshead MoS.

Laphroaig tout le monde connait, mais cette version d'un âge disons particulier, d'un vieillissement intéressant et d'un taux d'alcool relevé, je crois que ça mérite de s'y attarder.

 

  • Laphroaig 16Y Sherry Hogshead 'Malt of Scotland' 06-1996 / 09-2012. Cask n° MoS 12041, 56,1%.

 

Nez: Pfiou le sherry me saute au nez sans partage avec une tourbe attendue. Il faudra du temps et de longues inhalations avant de percevoir une tourbe encore humide et grasse. Ensuite vient du chocolat praliné. C'est d'une rare beauté! Quelques confiseries, bonbons aux plantes. Une goutte d'eau pas vraiment nécessaire va donner une sorte d'huile de tourbe,

Bouche: L'influence du sherry est toujours dominante, avec des fruits frais sucrés, mais aussi du vieux bois, du moka, de la cerise et de petits fruits noires. L'eau, mais alors une goutte, donne plus de poivre, de l'orange amère. Encore une poignée de confiseries. C'est ça que je veux avec un whisky tourbé, de la diversité.

Finale: C'est à cet instant que la tourbe fait sa plus belle apparition, entraînant avec elle à la fois des restes de fruits rouges et de la pommade camphrée. La finale va être longue sur de la cendre de bois.

 

 

Que peut-on néanmoins dire de cette distillerie? Et bien elle possède toujours sa malterie, qui procure une partie du caractère tourbé de Laphroaig.

Le reste du malt provient de Port Ellen, bon il y a pire comme fournisseur.

Elle existe depuis 1815 et est l'oeuvre des frères Johnston, Alexander et Donald qui péri en tombant dans une cuve d'ébullition, ce qui n'a donné lieu à aucune édition spéciale par ailleurs, ce n'est pas avec les pros du marketing d'aujourd'hui que cela arriverait.

Son frère a tout de même poursuivi les activités.

La distillerie va d'ailleurs rester dans la famille jusqu'en 1954, mais celle-ci a été remise dans les mains de la secrétaire de Ian Hunter après sa mort, Bessie Williamson cette même année.

La marque connaissait déjà depuis le début du siècle un certain succès, un single malt était d'ailleurs produit depuis 1920, à une époque ou le blend était la norme, encore bien plus qu'aujourd'hui.

Avant de devenir la propriété de Beam en 2006, en même temps que Ardmore et Teacher, elle va changer de mains à plusieurs reprises.

Elle est munie de 7 alambics, le Prince Charles l'a désigné comme étant son single malt favoris, gageons que cela ne nous fasse pas pousser les oreilles.

Comme beaucoup d'entre nous je suis devenu un Friends of Laphroaig et ma parcelle d'un pied² attend ma visite, ça viendra un jour. Il faut bien que j'aille réclamer mon loyer!

Depuis 2014 Beam est devenu Beam Suntory propriétaire également de Bowmore.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article