750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Glencadam 1983 / 2008 Official Bottling.

 

Glencadam existe depuis 1825, suivant le mouvement engendré par la loi sur les accises de 1823.

Pourtant avec presque 200 ans d'histoire et une reconnaissance acquise des assembleurs dits de qualité ou de luxe, ça vaut ce que ça vaut, elle commence à peine à être reconnue en tant que single malt.

La distillerie est installée à Brechin, du nom d'une célèbre disparue et encore plus rare que Brora, son fondateur est George Cooper.

Elle est la voisine à l'époque de North Port, les bus sont tirés par des chevaux et les trains à vapeur tracent nouvellement des chemins de fer dans le paysage.

Cette carte postale est loin, aujourd'hui elle est devenue la seule distillerie du comté.

 

Bien entendu elle changera de mains à plusieurs reprises, passera dans le portefeuille de Hiram Walker en 1954, il était partout ce n'est pas compliqué.

Comme bien d'autres les bâtiments seront réquisitionnés durant les conflits mondiaux et la production arrêtée.

Hormis cela elle ne connaîtra qu'une mise en sommeil et ce en 2000, lorsque Allied Lyons absorbe la société de Hiram Walker.

 

La fermeture ne durera que trois ans, jusqu'au rachat par Angus Dundee Distillers, qui par ailleurs possède également Tomintoul qui produit de très bons whiskies, que je vous encourage à découvrir.

C'est depuis 2008 qu'enfin le travail est réellement mis à l'honneur chez Glencadam, depuis ses premières versions 10 ans et 15 ans.

En 2012 une version 30 ans sera mise sur le marché.

 

La méthode de production, qui est excessivement bien décrite sur le site officiel, dont vous trouverez le lien ci dessous, explique les raisons de sa typicité florale et fruitée, sa finesse, par une maximisation du reflux, via l'utilisation d'alambiques dont les becs sont orientés vers le haut.

C'est une distillerie des plus traditionnelles, elle ne produit qu'environ 1,5 million de litres d'alcool pur par an.

 

C'est une distillerie qui défend certaines valeurs, pas de caramel E-150, pas de filtration à froid.

Je cite "La filtration à froid est un processus cosmétique que de nombreuses distilleries utilisent pour éliminer les acides gras et les composés huileux qui peuvent troubler le whisky lorsqu'il est froid. Nous pensons que la saveur est bien plus importante que l'apparence, donc nous avons choisi de ne pas filtrer notre single malt"

Difficile d'être plus clair !

Voilà une distillerie qui semble vouloir se consacrer à la qualité d'un produit, ce qui n'induit pas qu'il puisse plaire à un grand nombre, mais de ça il faudra juger en le goûtant.

 

Bien entendu Glencadam est un composé de Ballantines et des blends du groupe, il faut bien vivre.

 

  • Glencadam 25Y Single Cask 22.04.1983 / 12.2008, O.B. Cask 1002. 46%.

 

Quelle couleur exceptionnelle... Ambre Cognac.

 

Nez: Fabuleux. Chocolat, expresso. Fruits rouges, grenade. Le sherry se donne sans compter. Il a un extraordinaire velouté. Gras, sur les confiseries à la fois caramélisées et acidulées, là nous ne sommes pas loin d'un Revival. Beurre et miel de châtaignier. Avec le bois, les dattes, se révèle un voile plus camphré. Un whisky qui s'ouvre très facilement, qui évolue bien dans le verre, dont la complexité est mesurée, pour rester très abordable. Une goutte d'eau va apporter un mix de meringue et de gâteau de la forêt noire, pour son mélange de cerise et de génoise au cacao. Il y a probablement un peu de tabac, de fumée.

 

Bouche: Au premier abord et je suis désolé de commencer par là, mais c'est dommage de ne pas lui avoir accordé plus de puissance. Mais c'est rapidement oublié. Le souffre est passager des tanins. Bonbon à la violette. Un peu de sucre brun. Globalement cela reste plutôt acidulé et très sec. Une amertume liée à de la noix. Il y a un développement autour du chocolat noire, des fruits confits, figues, raisins secs, cerises. Enfin elle révèle un côté plus rustique, vieux bois, miel puissant. Caramel.

 

Finale: Bien sèche, boisée. Des fruits acides-amères. Cette amertume a tendance à s'installer et nuire légèrement à la fin de dégustation, sans jamais faire oublier ses qualités. Mélange de plantes et réglisse.

 

Voici un whisky d'une grande complexité, le nez est particulièrement riche. Il est en évolution constante, c'est un régal des sens. 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article