750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

La Maison Demiautte: Quand sonne le rappel!

Lorsque la Maison Demiautte m'invite à partager l'émotion qu'est la réception des bouteilles sélectionnées par elle même, directement dans les chais de la petite distillerie Edradour, bien entendu je réponds présent.

Premièrement, cette boutique est la toute première dont j'ai franchi la porte et que j'y reviens toujours.

Deuxièmement ce n'est pas la première fois que la maison sélectionne du whisky, j'ai goûté au fil des années chaque bouteille et je n'ai jamais été déçu.

Troisièmement j'aurai le privilège de déguster pour vous les trois embouteillages Signatory Vintage qui feront partie de la large dégustation gratuite du 04 juin prochain.

 

La première de ces petites merveilles est :

 

  • Clynelish 17Y : 27/05/1998 - 20/04/2016, Signatory Vintage "Un-Chillfiltered Collection" 46%. Hogshead n°7780, 343 bouteilles.

Nez : Typiquement Clynelish, de la cire, des fruits. C'est frais, avec une pointe de citron. Il y a du miel et une touche de melon.

Bouche : Elle est bien représentative du nez.C'est un peu gras, bien épicé. Nous retrouvons le miel et le melon. L'ensemble est très harmonieux. Cette sensation que de la cire recouvre toute la bouche typique de cette distillerie. Avec l'ouverture un vanille plutôt crémeuse fait son entrée.

Finale : De la vanille, du poivre. C'est plutôt long et astringent. Encore une belle sortie pour un Clynelish d'un âge respectable. Il y a quelque chose d'un peu fumé, comme des amandes grillées.

 

La seconde :

 

  • Glenburgie 20Y : 13/06/1995 - 19/04/2016, Signatory Vintage "Un-Chillfiltered Collection" 46%. Hogshead n° 6492, 314 bouteilles.

Nez : Sucré, fruité. Cerises au marasquin. Sirupeux. Des fruits exotiques, banane juste mûre. Il est complexe et changeant, il faut prendre le temps de le laisser s'exprimer pleinement.

Bouche : Reste sucrée, mais avec pas mal d'épices. Très enveloppant. Du chocolat praliné. L'alcool montre le bout de son nez mais s'efface rapidement. Il y a du café torréfié si vous le laissé se diluer lentement en bouche. De l'orange et son zeste.

Finale : Sèche, boisée. Une légère amertume. Un peu de sel sur les lèvres. Des notes plus classiques de miel et de pêche.

 

La troisième :

 

  • Edradour 9Y : 11/05/2006 - 19/04/2016, Signatory Vintage "Belux Tour 2016". 58,1%, First Fill Madeira Hogshead n° 220, 318 bouteilles.

Nez : C'est un mélange de muscade et de raisins très mûres. Chaussons aux pommes cannelle. Une goutte d'eau va intensifier les arômes de ce jeune whisky. Du sucre cassonade. Un peu plus d'eau apporte du gingembre, mais va nuire à la bouche.

Bouche : Cannelle. Très puissant. Toujours cette ensemble de pommes, raisins. Voici un whisky qui n'est pas ordinaire, car les vieillissements en fûts de Madère ne sont pas nombreux et les points de référence sont rares.

Finale : Des épices, des fruits compotés. Il se fait plus végétal et amer. Peut-être un peu de réglisse et de fruits secs.

 

Voilà ceci n'est que mon humble avis, vous êtes bien entendu tous bienvenus le 4 juin prochain pour vous faire votre propre idée de ceux-ci et bien d'autres encore.

 

Cette dégustation en compagnie de Bernard et Arnaud Demiautte fut des plus agréables et l'occasion de tailler une bavette au sujet des nombreux projets de la maison, mais ça ce n'est pas pour de suite. J'aurai l'occasion de réaliser un article complet à ce sujet en temps voulu.

La Maison Demiautte: Quand sonne le rappel!
La Maison Demiautte: Quand sonne le rappel!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article