750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Clément 1976

 

Le domaine sur lequel se situe l'habitation Clément est établi depuis 1700, mais ce n'est qu'en 1917 que la distillerie sera fondée par celui qui se retirera dès lors de la vie politique de l'île, Homère Clément.

L'outil sera repris en 1930 par son fils, Charles, longtemps à la présidence du syndicat des distillateurs.

Il sera l'un des pères de l’appellation d'origine contrôlée du rhum agricole de la Martinique.

 

Clément restera familiale encore une génération, avant d'être cédée au groupe Hayot, au milieu des années '80.

Rapidement l'activité sur site sera stoppée et transférée ou sont centralisées toutes les activités rhum du groupe, à savoir chez Le Simon.

Ce fut également le cas de la distillerie Habitation Saint Etienne et Bally qui elle sera revendue au groupe Remy Cointreau en 1996.

 

Un phénomène qui n'est pas isolé puisque c'est également le cas par exemple de la marque Trois Rivières, désormais produite dans les installations de La Mauny depuis 2004.

La Mauny utilise par ailleurs deux des colonnes Trois Rivières afin de poursuivre sa production.

 

Le Simon qui autrefois produisait à la fois du rhum de mélasse et du rhum agricole, ne se consacre plus qu'à ce dernier depuis que l'importation de mélasse depuis la Guadeloupe voisine est interdite.

Elle est la propriété exclusive du groupe Hayot depuis les années '80 et utilise quatre colonnes, dont celle de Clément ainsi que celle d'Habitation Saint Etienne.

La production annuelle se situe entre trois et quatre millions de litres, ce qui est relativement peu si l'on compare celle-ci à une usine comme Serrallès à Porto Rico, qui en produit quinze.

 

  • Clément Millésime 1976. 44%.

 

Nez : Généreux et gourmand, il développe des saveurs de sucre brun, de banane caramélisée. Cela me ferait songer pour un peu à un rhum de mélasse, mais l'ouverture va effacer cette lourdeur qui ne me dérangeait pas, pour proposer des notes plus boisées et épicées. De petites touches de verni, une banane qui regagne en fraîcheur, de la vanille, de la cannelle. Le jus de canne, présence florale. Une très belle complexité qui s'offrira néanmoins facilement. Biscuit vanillé.

 

Bouche : Bien que le sucre brun reste présent, la bouche sera plus vive, épicée, sèche. Elle va rapidement s'assouplir, laissant sur la langue des fruits secs, comme de l'amande. Du jus de canne, un caractère plus végétale, terreux. Les arômes vont lentement s'éteindre afin de laisser la place à d'autres pour une finale très longue, très marquée, faisant preuve de richesse et de subtilité.

 

Finale : Légèrement plus sèche et boisée, elle opposera une légère astringence, ainsi qu'une toute aussi légère amertume. Des épices se présenteront dans la longueur, tel que la noix de muscade. 

 

Embouteillé vers 1996, ce rhum a environ vingt ans, il est disponible en quantité limitée et embouteillé dans l'habitation Clément.

Belle expérience offerte par la Maison Demiautte, pas tous les jours que je peux tester un rhum distillé avant ma naissance.

J'avais cru comprendre qu'il faisait preuve d'une certaine légèreté et il est vrai qu'il ne s'illustre pas par sa puissance, mais bien dans sa finesse et son élégance. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article