750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Glen Morey 1977.

 

Croyez moi je n'ai pas oublié que cette distillerie se nomme Glen Moray, mais c'est ainsi que son nom apparait sur l'étiquette de cette bouteille. J'ai envoyé une demande d'explication mais j'attends encore...

Voici un distillerie qui a une histoire originale, puisqu'elle a été bâtie en 1828 non pas pour devenir une distillerie, mais une brasserie.

Ce n'est qu'en 1897 qu'elle deviendra Glen Moray, productrice de whisky.

Malheureusement alors que tout le monde voyait un avenir certain dans cette production, le début du 20ème siècle nous enseigna le contraire et Glen Moray accompagnée d'autres fermera ses portes en 1910.

En 1923 Glenmorangie va absorber la distillerie dans son groupe.

Fin des années '50 une malterie et deux nouveaux alambiques investis montre l'intérêt du propriétaire pour cette distillerie.

Toutefois la malterie ne survivra que 20 ans.

En 1999 la marque va commencer à se distinguer en utilisant des fûts de vins, notamment du Chardonnay, pour ses finitions.

En 2004 LVMH avale Glenmorangie et recrache Glen Moray 4 ans plus tard.

Propriété de Glen Turner Company, filiale de La Martiniquaise, qui l'utilise en partie pour compléter ses assemblages Label 5 et justement Glen Turner.

Aujourd'hui dotée de 6 alambiques, sa capacité de production est augmentée de 40%, elle produit plus de 3 millions de litres d'alcool pur par an.

Depuis quelques années une version en fût de Porto ainsi qu'une version tourbée sont sur le marché et viennent ainsi compléter une gamme bien étoffée, dont une version 25 ans avec finish en fûts de Porto.

 

  • Glen Moray 34Y 10-1977 / 04-2012 'Malt of Scotland' Bourbon Hogshead n° MoS 12021. 52,1%. 172 bouteilles.

Nez: Raisins très mûrs, pain d'épices, miel et vanille. C'est épais comme le sucre liquide. Des fruits exotiques et mûrs qui baignent dans le sirop. C'est très compact et riche.

 

Bouche: Un modèle de fût de bourbon, pâte d'amande, un miel de qualité, de la pomme, du raisin et une belle quantité de fruits exotiques mûrs. Pourtant au premier abord il ne laissait pas forcément présager ce petit bonheur. En effet l'alcool réagit de manière je dirais étrange, pas qu'il soit hyper agressif, mais il semble retenir les arômes durant quelques secondes.

 

Finale: De la pomme crémeuse, ainsi que de la pomme verte bien fraîche. C'est long sur de la cire d'abeilles. Du bois et un souffle épicé.

 

Si on excepte ce petit déséquilibre en début de bouche, c'est un whisky très énergique pour son âge et très riche en fruits. Un distillerie à découvrir ou redécouvrir à mon avis.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article