750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Ardbeg ou Ardbog: Marie ou Marilyn.

Bon un Ardbeg bien puissant 52,1% quand même duquel on attendant quoi en fait?

Quelque chose de différent ou les mêmes marqueurs aromatiques?

Avec ce genre de malt c'est délicat, mais à l'image de Lagavulin qui a produit son édition âgée de 8 ans aux antipodes (c'est mon avis), de la gamme classique, les risques ça paie parfois!

Il me semble que c'est la promesse éternelle de la maison Ardbeg.... sauf que je n'ai pas l'impression que ce soit forcement le cas.

Ceci dit j'aime ce style et je ne suis pas le seul, ce qui fait que je me laisse aller à acheter les nouvelles versions, dont le prix pique un peu les yeux ici en Belgique, faut dire que ça tape dans les 150 euros chez le caviste et même en ligne. Mais j'arrête quand je veux hein!

Ensuite il semblerait que la politique de distribution qui irait vers une "recommandation" à prendre la gamme complète ou presque, pour bénéficier du bonheur de proposer à la vente La Version Limitée hoho de l'année, en pousse plus d'un à ne pas proposer le produit.

Cela ce comprend aisément lorsque l'on compare le prix caviste d'un 10Y à celui des grandes enseignes généralistes. Celui-ci devient rapidement invendable.

Lorsque l'on vendra des sacs à main de luxe chez l'épicier ce sera le même problème.

Bon à chaque fois que je parle de Ardbeg je m'égare....

"Marie ou Marilyn, peu m'importe ton nom S'il y a la communion, s'il y a le frisson"

Damien Saez.

Comprenne qui pourra!

 

  • Ardbeg "Ardbog" Limited edition 2013, ex-Bourbon & Manzanilla sherry butts, 13000 bouteilles, 52,1%.

 

Nez: Tourbe, qui l'eu cru? De la cendre, de la viande fumée. Cuir, citron, chocolaté. Caoutchouc. Nous pourrions l'imaginé produit par un fermier au fond de sa grange, ça suffirait presque à mon plaisir.

 

Bouche: C'est sec, avec de la céréale. Pour le coup c'est plutôt différent de l'Auriverdes par exemple. Noix, épices exotiques. Tabac. Il faut le mâcher lentement pour percevoir le sherry, plus crémeux, plus fruité sur les agrumes, peut-être quelques raisins secs. Ensuite ce sont des embruns.

 

Finale: Salée, viande fumée. Epices masala. Grhhh je suis bien faible face à ce genre de tourbeux.

 

Bien que mes goûts changent beaucoup de ces temps-ci, plutôt attiré par les whiskies très fruités, que le peat monster, celui-ci me plaît beaucoup.

Si quelqu'un de chez LVMH souhaite m'adopter...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article