750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Le bon et les trois brutes ( De Fûts).

Aujourd'hui je vais pouvoir déguster les trois embouteillages Signatory Vintage qui seront proposés en drams payants, lors de la dégustation de samedi prochain à la Maison Demiautte.

Le verre sera payant car le prix des bouteilles est situé entre 143 et 256 euros.

La quantité proposée à la vente sera plutôt limitée, s'ils sont à votre goût il ne faudra pas hésiter très longtemps.

La première de ces brutes, n'est plus qu'un fantôme du passé, nous laissant encore profiter de son âme.

 

  • Imperial 20Y Signatory Vintage "Cask Strength Collection" 1995/2016 Hogshead n° 50254 - 50256. 54,8%.

Nez: Fruits frais. Miel, solvant. C'est très vif. Des épices poivrées. Sciure de bois et céréales soufflées. Avec un peu d'eau vient de la poire de la cannelle et de la fructose.

Bouche: Très vanillée, fruitée avec du poivre blanc. Par petite gorgée c'est très buvable sans ajout d'eau. De la cannelle apparaît tout en finesse. Je dirais même que pour la qualité de la bouche, l'eau n'est pas souhaitable.

Finale: Très équilibrée. Toujours sur ce mélange fruits, épices. La sécheresse n'arrive que plus tard, emmenant une touche anisée et végétale type absinthe. L'ajout d'eau a le même effet qu'en bouche.

 

Le second garde un oeil sombre sur les hébrides du haut de ses Paps.

 

  • Jura 24Y Signatory Vintage "Cask Strength Collection" Heavily Peated 1989/2014 Bourbon Barrels n° 30719 - 30720. 56,9%.

Nez: Alors c'est peut-être moi mais il n'y a pas de tourbe. De la verdure fraîchement coupée. Il y a de la vanille mélangée à des épices keufta. Par moment c'est presque sucré avec des relents caractéristiques de caramel , mais l'alcool pique un peu. Il a besoin de respirer quelques minutes. Etonnant après ce temps il donne des feuilles de tabac et un côté citronné, comme les lingettes. C'est franchement complet, mais il ne faudra pas l'avaler comme un cowboy, sous peine de se faire mal.

Bouche: Acidité. Punchy. La seconde gorgée est nettement plus douce. L'influence du fût est bien perceptible, avec du caramel, de la vanille. C'est plus gras, plus crémeux. Vraiment ça change du côté passe partout de la gamme officielle. A l'inverse de l'Imperial, l'eau n'a pas un grand intérêt au nez si ce n'est apporter plus de citron. Par contre en bouche, à petite dose. Il va y avoir dans un premier temps beaucoup d'épices, ça va être plus astringent. Ensuite la vanille va reprendre le dessus, toujours accompagnée de son caramel.

Finale: Sèche, un peu de fumée, de sel. C'est bon, mais à déguster sans précipitation et comme dirait mon pote Luigi, "C'est pas pour les gamins".

 

Le troisième vous le trouverez au delà de la bruyère, à la barre, saluant le Hollandais volant.

 

  • Bunnahabhain 26Y Signatory Vintage "Cask Strength Collection" 1988/2014 Refill Butt n° 2801. 55,6%.

Nez: Le fût de sherry a encore des choses à raconter. Pâte à sucre. Boisé, chocolaté avec quelques raisins secs. Des ester de fruits. Abricots secs.

Bouche: Très équilibrée, grasse, fruitée. Très chocolatée, avec des pépites de fruits confits.Encore une fois l'ajout d'eau bof!

Finale: Elle est douce, avec une part de souffre, qui laisse une sensation d'acidité.Bien après, dans la longueur vient de la fumée légère.

 

La fête des pères approchant à grands pas, soyez généreux. Souvenez-vous lorsqu'il vous portait sur ses épaules et de l'arthrose qui en résulte. Lorsqu'il vous apprenait à rouler sur le vélo qu'il venait de vous offrir..., bon j'arrête ça commence à sentir la retape.

 

Merci encore à Bernard Demiautte pour cette belle dégustation.

Voyez cette montagne de whisky.

Voyez cette montagne de whisky.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article