750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Il faut avoir un grain!

Vous le comprenez progressivement, je suis plutôt whisky écossais et pas trop whisky de grain. Pour le moment je dirais, car qui sait un jour peut-être je craquerai pour un de ceux là, qui soit dit en passant sont bien plus payables que les single malt, surtout les vieux.

Les grains il faut bien le constater n'ont pas trop la cote chez les amateurs de single malt, cela n'en fait pas un whisky de seconde zone pour autant.

Il est en général composé de plusieurs grains, le blé, le seigle et le maïs et cela si l'on ne souhaite pas revenir sur la polémique Eddu. Il existe bien entendu des single grain.

Il est le plus souvent utilisé pour les assemblages et apporte beaucoup de douceur à ceux-ci. Bien entendu il y a du bon, du moins bon et du carrément catastrophique.

Je dirais que celui qui va réunir à la même table les deux catégories, malt et grain, est John Glaser, le patron de Compass Box.

Compass Box est une maison d'assemblage qui existe depuis le début des années 2000, elle est installée à Londres, mais les stocks de whiskies vieillissent en Ecosse.

La volonté de celle-ci est d'être créative et qualitative. Peu étaient ceux qui croyaient en la réussite de John Glaser, qui à ses débuts réalisait ses assemblages dans sa propre cuisine, mais aujourd'hui il faut constater que le sillon est tracé.

Autre caractéristique de cette maison, la parfaite transparence du contenu de ses assemblages.

Transparente, mais pas autant qu'elle le souhaiterait. Bloquée par une législation à double tranchant. En effet si elle oblige l'assembleur à indiquer sur la bouteille l'âge du plus jeune whisky qu'elle contient et cela même si elle contient un portion d'un très vieux, il faut avouer que c'est une bonne façon d'éviter que de petits malins ne vendent un blend étiqueté 50 ans alors même qu'il n'en contient peut-être que 1%.

Mais cette même législation n'autorise pas l'indication du contenu complet avec les mentions d'âge pour chaque whisky, ce qui est pour Compass Box un sacré handicap.

En effet il suffit de consulter le site pour comprendre que ce que contiennent leurs assemblages vaut la peine d'être connu.

Je vous encourage d'ailleurs à signer la pétition sur le site afin que cela change.

Il existe à ce jour 6 ou 7 distilleries de grain en Ecosse, notons Cameron Bridge, Girvan, Invergordon, Strathclyde...

Par contre une bonne dizaine se trouvent fermées depuis les années '80 et '90 principalement.

Ma dégustation concerne l'une d'entre elles, Strathmore, située à Cambus dans les Lowlands. Créée en 1957 et fermée en 1982.

Strathmore 44Y Vintage 1970, Bottled 06/2014. Bottler Malt of Scotland, Bourbon hogshead cask number 14032, 43,8%, 212 Bottles. Single grain Scotch Whisky.

Nez: Archétype du whisky de grain. Bourbon, vanille sucrée, coco. Fruits secs, café et chocolat.

Bouche: Très tranquille. Pâtisserie fruitée, café aromatisé. Crème de lait sucrée.

Finale: Courte, s'éteint sur les épices.

Cette dégustation offerte par un ami était très plaisante, mais je ne suis pas encore prêt je crois à céder.

Autre constat, les grains il me semble restent moins complexe que les malt et il faut faire le choix d'un très vieux grain pour avoir une expérience vraiment positive.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alba Clann 16/04/2016 16:23

Si vous avez l'occasion, dégustez l'Eddu Silver à base de sarrasin. Un whisky surprenant, à réserver aux fins de repas.
Concernant John Glaser, je soutiens totalement sa pétition et ses créations qui permettent de redécouvrir l'univers des Blends. J'adore le Spice Tree de Compass Box et j'attends la sortie de The Circus (Hommage à Charlie Chaplin). Au delà du produit, il y a aussi le packaging original de la maison Compass Box.
Il est parfois dommage que les amateurs de Singles Malts considèrent les whiskies de grain ou les blends comme des sous produits. Car il existe des choses extraordinaires à déguster et à découvrir. Il faut garder en tête qu'historiquement il n'y avait que des blends sur le marché et le single malt n'était pas considéré comme produit noble. Je pense que chacun à sa place et que chacun est complémentaire de l'autre.

Seb.whisky 18/04/2016 09:56

Bonjour,

J'ai eu l'occasion de goûter la version Grey Rock je crois. C'est particulier en effet.
Mais je vais un jour me procurer quelques Compass Box.