750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Mackmyra Ten Years "Interview de Anne-Lise Verneyre"

Lors d'une porte ouverte, organisée par la Maison Demiautte, en collaboration avec The Nectar et Mackmyra, j'ai eu l'occasion de rencontrer Anne-Lise Verneyre, responsable export pour la distillerie suédoise.

 

Tout naturellement j'ai eu envie de lui poser quelques questions, avec l'espoir de pouvoir partager cela avec vous, afin d'apporter un petit éclairage sur cette distillerie qui monte.

 

En même temps je m'intéresse aux gens qui font le whisky, c'était également l'occasion pour vous tous de faire connaissance avec cette demoiselle, une véritable passionnée, que vous croiserez c'est certain un jour ou l'autre lors d'un festival ou d'une porte ouverte chez votre caviste. 

 

  • Bonjour Anne-Lise, voudrais-tu te présenter et nous expliquer quel est ton parcours personnel. Ce qui t'a conduit à devenir Ambassadrice Mackmyra.

 

Bonjour! Je suis originaire du Poitou-Charentes en France, j’ai fait un master spécialisé dans les spiritueux à Segonzac, à côté de Cognac. J’ai découvert Mackmyra lors de mes études et je suis devenue fan de leur travail. J’ai eu la chance d’y être prise en stage il y a 2 ans et d’y travailler par la suite !

 

  • Pourrais-tu nous décrire en quoi consiste la fonction d'ambassadrice et quel est la zone géographique qui t'es attribuée?

 

Chez Mackmyra nos ambassadeurs sont d’abord et avant tout, les particuliers qui possèdent des fûts de 30 Litres dans le cadre de la « Reserve ». Mon travail est plutôt d’être responsable de zone export. Je gère donc principalement la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas pour Mackmyra. Mon travail consiste à collaborer avec nos importateurs, aller à la rencontre des cavistes et des clients, faire des dégustations, des salons… De parler de ma passion avec des gens d’horizons différents et de leur raconter l’histoire de Mackmyra, leur faire déguster nos whiskies et d’échanger avec eux.

 

  • Nous constatons que progressivement Mackmyra passe du statut de curiosité à celui de référence dans le monde du whisky. Est-ce également ton point de vue? A quoi cela tient-il.

 

En effet en 1999, quand les huit amis, fondateurs de Mackmyra, ont créé le premier single malt suédois, cela pouvait paraitre anecdotique. Mais au fil des années, je pense que nous avons réussi à placer la Suède sur la carte des producteurs de whisky.

Depuis que je suis arrivée chez Mackmyra, je constate tous les jours que de moins en moins de personnes me disent qu’elles ne savaient pas que l’on produisait du whisky en Suède ! Donc je pense qu’en effet Mackmyra a gagné en notoriété ces dernières années. Je crois que cela est lié à plusieurs choses. Tout d’abord l’excellent travail que fait notre Master Blender, Angela D’Orazio et à toute l’équipe de production, de la personne qui fume le Malt à celles qui distillent. Ensuite, Mackmyra s’est toujours revendiquée comme « explorers in whisky », nous avons toujours cherché à innover, à travailler d’une façon qui nous est propre : notre distillerie basée sur la gravité, nos petits fûts, nos affinages atypiques, notre utilisation d’ingrédients suédois sont autant de choses qui ont contribuées à faire de Mackmyra une « référence » dans le monde du whisky.

Et puis Mackmyra a encore plein de choses à venir, nous venons de produire notre premier « age statement » avec notre nouvelle édition saisonnière, Ten Years. Et nous allons continuer à innover dans les années qui viennent.

 

  • Quelle est l'approche des suédois au sujet des spiritueux en général? La distribution est-elle plus encadrée qu'ici?

 

La Suède a pendant très longtemps été un monopole d’Etat pour la production de l’alcool. Il me semble même que le premier monopole d’Etat pour la revente d’alcool a été fondé dans une région suédoise au début du 20ème siècle. Encore aujourd’hui la vente d’alcool passe par un monopole d’Etat. Si vous souhaitez acheter une bouteille de Mackmyra lors d’un voyage en Suède, vous devrez vous rendre dans un Systembolaget, et prévoyez que les magasins ferment à 19h et n’ouvre que jusqu’à 15h le samedi. Donc oui la distribution est plus encadrée, mais je crois aussi que cela a contribué à faire de Mackmyra la distillerie qu’elle est aujourd’hui.

Le monopole d’Etat est extrêmement exigeant sur la qualité des produits vendus et les suédois sont également des consommateurs de spiritueux exigeants.

 

  • Comment vois-tu le futur de Mackmyra?

 

Excitant ! Nous venons de franchir de nouvelles étapes ces derniers mois : les mentions d’âge, la commercialisation de whiskies produits dans la « Gravity distillery »... Je pense que Mackmyra va continuer à inscrire son nom dans le monde du whisky. Nous allons toujours continuer à innover et créer de nouveaux produits.

Je crois profondément que Mackmyra va marquer de son empreinte par la qualité de ses produits et son originalité le monde du whisky.

Dans un avenir plus proche nous avons des choses très sympas qui vont arriver mais je ne peux pas en dire trop pour le moment.

 

Merci Anne-Lise.

Merci !

 

 

  • Mackmyra 10Y Ex Bourbon, Oloroso & Virgin Oak Casks. 46,1%.

 

Nez : C'est un sirop de fruit qui se fait d'abord connaitre. Je dirais de la pomme sous forme de crème. J'ai eu l'occasion de déguster des Mackmyra bien plus jeunes et clairement celui ci est un niveau au dessus. Le style malté est un peu effacé, au profit de vanille, de miel. Gingembre confit, légèrement citronné.

 

Bouche : L'ensemble est caramélisé à souhait, crème vanille onctueuse. Du bois neuf va faire son apparition, sans bousculer l'ensemble. Des fruits rouges, du cassis et ce genre de baies. Très souple, bien équilibré et particulièrement mature. La part d'Oloroso est bien présente, douce, avec une saveur orangée, oui du sherry. Quelques épices, c'est un numéro d'équilibre.

 

Finale : Vive. Il se dégage une certaine acidité fruitée. Du bois sec. Cela va encore se réchauffer, avec des épices, du raisin sec.

 

Et bien c'est une réussite, je commence à imaginer ce que cela donnera avec une version de cinq ou dix ans de plus.

 

Merci à Anne-Lise et à Mackmyra pour cet échantillon.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article