750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Tomintoul 45Y: 1967/2012 MoS

  • Tomintoul 45Y 1967 / 03-2012 'Malts of Scotland' Rum Barrel n° MoS 12020, 51,3%.

Nez: Mangue, banane verte et autres fruits exotiques. Notes de pain bien cuit. C'est doux et crémeux, sans aucune violence malgré un taux conservé d'alcool relativement élevé pour son âge plus qu'honorable. La vanille est marquée par des épices, c'est d'une belle complexité. Bien entendu ce whisky demande une bonne aération, à ne pas siffler comme un cowboy. De minutes en minutes il va s'ouvrir pour offrir un moment exceptionnel et rare. Il y a quelque chose d'un peu plus végétal, j'aurais envie de dire poivron vert.

 

Bouche: Les épices vont tirer d'emblée leur épingle du jeu. Une vanille crémeuse, épaisse va arriver pour tempérer cela. Ensuite les fruits, de la passion, de l'orange piquée de clous de girofle. L'influence du rhum reste discrète et de ce fait apporte un vrai plus au whisky, par ce côté caramélisé. Il y a une belle intensité, du punch, sans que cela ne déséquilibre l'ensemble. Une goutte d'eau ne lui fera aucun mal, au contraire elle donnera du melon et du miel.

 

Finale: Biscuits secs, tabac blond. Un genre de farine multi-céréales. Du bois sec. Il y a une petite amertume comme dans une banane pas mûre, dans la sensation plus qu'au goût.

 

Déguster un whisky qui fut distillé il y a maintenant pas loin d'un demi siècle, ce n'est pas tous les jours et ce n'est pas qu'une question de choix.

Bien que l'âge n'est pas nécessairement un gage de qualité ou tout du moins une garantie de plaisir proportionnel, il reste une émotion particulière, une pensée dirigée vers ceux qui ont accordé une part importante de leur vie à perpétuer un savoir faire unique.

Encore merci à Koen, qui fait de moi un spécialiste en devenir de l'embouteilleur Malts of Scotland, par ces découvertes en long et en large de son catalogue passé et présent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article