750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.

Voilà, j'attends ça longtemps et ensuite ça passe tellement vite.

Les dégustations de whisky à la Maison Demiautte sont chaque année au nombre de deux, car il faut laisser de la place aux amateurs de Rhum, de Vins et autres digestifs.

Je crois que je n'en ai pas raté une seule.

A chaque fois le line-up est très large et le succès de plus en plus au rendez-vous. Ce qui est plutôt rassurant lorsqu'on connait l'investissement en énergie que cela représente.

Bien entendu c'est également un risque financier, car il faut faire entrer dans le stock un nombre suffisant des bouteilles proposées à la dégustation.

Soulignons également la présentation de ces dégustations, ici avec les "Twins Fred's" deux vrais spécialistes. Mais ceci est vrai à chaque fois, souvenons nous de la dégustation Gordon&McPhail avec par exemple Eric Vermeire, bref toujours des passionnés

Comme toujours tester des whiskies en condition dégustation, c'est plus compliqué que planté dans son divan tranquilou,donc je vais ici vous donner une impression sur ce que j'ai goûté, sachant que vous pouvez trouver des notes complètes de six whiskies proposés ce jour là. Les trois Cask Strength Collection, ainsi que les trois Un-Chillfiltered Collection sélectionnés par la maison ICI et ICI.

 

  • Dalmore Vintage 2004 Bourbon Barrels 10Y. 46%.

 

Nez : Léger sur les fruits et les épices. Fleurs mellifères, vanillé.

Bouche : Pâte d'amande. La couleur prépare le palais à une grosse dose de sherry et en fait ce sont des fûts de bourbon. Vraiment dommage tout ce colorant. Dans la gamme classique de Dalmore je trouve les versions Vintage un peu au dessus du lot, c'était déjà le cas du 2002.

Finale : Sèche, avec du fruit. C'est un starter pour moi.

 

  • Hazelburn 10Y Bourbon Barrels 46%.

Nez : Finalement la même base que le précédent, mais là il y a déjà plus de matière. C'est frais, cendré, il y a clairement de la pomme. Miel et vanille, c'est de rigueur.

Bouche : Épices boubonnées. Un peu jeune, mais tout à fait convenable.

Finale : Un mélange de fruits et de cendres. Pelure de pomme légèrement amer. Pas photo avec le Dalmore. Si je dois choisir un whisky de tous les jours...

 

  • Arran 18Y Sherry & Bourbon Casks. 2016. 46%

Nez : Beaucoup de fraicheur. De la cannelle, du gingembre. Du caramel.

Bouche : Super caramel beurre salé. C'est gourmand, un whisky dessert.

Finale : Toujours sur ce caractère Fudge, à creuser mais vous pouvez franchement y aller. Le 14Y était déjà bon, mais celui-ci est vraiment bien fait.

 

  • Glenglassaugh Evolution Tennessee first-fill whisky barrels. 50%.

Nez : Sucré, bourbon légèrement crémeux.

Bouche : C'est plutôt gras, du bourbon et de la vanille. Ce n'est pas ultra complexe.

Finale : Un bois tendre voilà ce que cela m'évoque. Toujours très vanillé, un peu jeune.

 

  • Glenrothes 18Y Signatory Vintage "Un-Chillfiltered Collection" 1997/2016, Fût 15956 Refill Sherry.

Nez : Très fin, très léger. Le sherry est un peu sucré.

Bouche : Des notes fruitées, mais franchement je suis passé un peu au travers de celui-ci. Pas concentré sur ce coup là. Mais j'aurais préféré que le fût soit plutôt un first fill ou qu'il marque plus le whisky. Un refill un peu fatigué "pour moi".

Finale : Sèche et boisée.

 

  • Bowmore 13Y Signatory Vintage "Un-Chillfiltered Collection" 2002/2016, Fûts 2166 - 2170 Refill Sherry Hogsheads.

Nez : Fermier, noix fraîche, résine. Quelques épices et du fruit. Le tout suivi par des notes plus végétales.

Bouche : Fumée, bien équilibrée, mais pas renversante. Franchement c'est là que je me dis que les versions sélectionnées par la maison sont vraiment supérieures. Le Clynelish est très bon, le Glenburgie est vraiment un top whisky pour le prix et l'Edradour après un peu d'aération est excellent.

Finale : Dans la suite, pas très complexe.

 

  • Kilchoman Loch Gorm 4th Edition, Fresh & Refill Oloroso Sherry Butts. 46%.

Nez : Fumé, viandé bien comme il faut. La tourbe est sèche et très typique de la distillerie. Une touche de citron et de gingembre. Mais quand est-ce que Kilchoman va sortir une bouse? Rien à faire c'est toujours bon.

Bouche : Très cendrée. Ceux qui connaissent Kilchoman vont aimer rien à dire de plus.

Finale : La tourbe domine largement le sherry, mais l'association est parfaite.

 

  • Glendronach C.S. Batch 5. Pedro Ximenez & Oloroso casks. 55,3%.

Nez : C'est costaud. Le sherry se décompose sous forme de raisins secs, de fruits secs et est relativement végétal. Des notes typiques de Glendronach avec de la figue et ce genre de fruits séchés.

Bouche : C'est complet, des épices, de la figue et du bois. C'est solide en bouche. Raisins et abricots macérés dans l'alcool.

Finale : Sec et épicés. Long en bouche.

 

Vivement la prochaine.

Ne perdons pas de vue que la maison a également sélectionné un Ardmore, mais que celui-ci est prévu je crois pour octobre.

Je ne l'ai pas encore goûté, j'ai pu passer le nez au dessus, ça me semble prometteur.

La prochaine dégustation se déroulera probablement dans la toute nouvelle aile du magasin, plus de place et toujours plus de convivialité.

Et l'an prochain verra également se finaliser de beaux projets, restez en contact, inscrivez-vous à la newsletter.

J'espère avoir l'exclusivité de vous annoncer cela, avec photos et tutti.

Merci bon dimanche, à vous les studios!

Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Débriefing de la dégustation à la Maison Demiautte.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article