750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

James Eadie - Benrinnes 11Y

 

  • Benrinnes 11Y 'James Eadie - Single malt Scotch Whisky'. 10-09-2008 / 2020. Cask n°4/1. 36 Months 1st Fill Oloroso Finish. 563 Bottles. 59,9%.

 

Nez : Ce qui est annoncé comme un finish s'apparente plus pour moi à une seconde maturation, trois ans dans un fût d'oloroso neuf ça marque un whisky. C'est ce que l'on retrouve sur ce Benrinnes, des notes de sherry. C'est néanmoins assez délicat, sur de l'orange de table, du poivre blanc bien marqué. Tout de suite à l'ouverture j'ai eu cet aspect bacon grillé très sympa, mais il s'est fondu dans la masse. Un peu de cannelle enfin.

 

Bouche : La première lampée provoque une certaine astringence, il y a du bois, des épices et c'est assez puissant. La puissance globale est aussi bien là, pas de nature à déstabiliser l'ensemble mais il y a un peu d'alcool. Ensuite c'est le sherry qui parle, des notes bien chocolatées, aussi un peu de torréfaction. Mais ça reste relativement boisé, sec. Sur l'aspect café j'ajouterais celui du praliné, ce qui sur la première gorgée était un peu excessif, mais qui est rentré dans l'ordre par la suite. À nouveau plus sec sur la fin, il faut noter un retour en force de la peau d'orange amère. 

 

Finale : Elle va laisser la bouche dans un certain état de sécheresse, avec un dépôt de sherry sur les papilles. Il y aura des notes plus diffuses de chocolat, de fruits secs, de pruneaux. J'ai une sensation un peu métallique aussi.

 

Ce whisky a un peu tendance à lâcher les chevaux par moment, ce qui avec son profil, sa relative densité aromatique peut perturber.

Je crois que c'est un produit où les avis seront relativement tranchés pour ou contre.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article