750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

James Eadie's - Blended Scotch Whisky

Trade X Mark

  • James Eadie's 'Trade X Mark - Blended Scotch Whisky' 45,6%.

 

Nez : D'emblée agréable, grâce à la richesse du grain, le moût sucré, sa jeunesse caractéristique qui ne cherche pas à se dissimuler au travers d'artifices. Il y a de la fumée, qui pour moi semble subtile, pour celui qui est plus sensible il en va probablement autrement. Sa texture est particulièrement huileuse, fruits secs, miel, abricots. Je trouve que pour un blend, il autorise les arômes à se démarquer individuellement. Beaucoup d'assemblages parlent d'une seule voix, ne font qu'un goût et ce n'est pas le cas ici.

 

Bouche : L'attaque est sur la tourbe salée, c'est vraiment abondant. La texture huileuse le poursuit péniblement. Il y a de la vitalité, mais c'est un tour de la jeunesse d'une partie des éléments probablement, qui n'est pas gênante. Pour atteindre plus de complexité il va falloir bien conserver ce whisky en bouche et le travailler au corps. Alors va apparaître du fruit sec huileux, du grain, de la vanille. Le rendu se fera progressivement plus sec, avec peut-être des notes de torréfaction, sur le café, le cacao amer. Il vient ensuite également des notes de pomme.

 

Finale : Probablement une bonne proportion de whisky de malt, permet une longueur à l'avenant. D'ores et déjà je trouve ce blend, qui vaut 55€, d'un rapport qualité prix convenable. Groseilles vertes, sur la cire.

 

James Eadie Ltd est à l'origine une marque créée par James Eadie ce qui est assez logique, en 1854.

Né à Gleneagles en 1827, il est issu d'une famille de 14 enfants et construira sa réussite professionnelle seul.

Son activité première sera la production de bière, mais il développera comme beaucoup d'entrepreneurs de l'époque, son propre blend de whisky, une recette transmise par son père dit-on.

Cette boisson d'abord décrite comme destinée aux classes supérieures était en réalité disponible dans les nombreux pubs gérés par la brasserie.

 

Lorsque le Trade Mark Registration Act passe en 1876, Eadie va avoir l'idée de déposer sa marque, "Trade Mark X", ce sera fait en 1877.

 

Ce blend qui a été produit jusque dans les années '40 cessera de l'être.

C'est son arrière arrière petit fils, Patrick Rupert qui va la faire renaître, avec l'aide du master blender Norman Mathison.

La recette originale comportait 16 whiskies différents, de malt et de grain.

De cette recette il en reste 14, dont Littlemill et Cambus, toutes deux désormais fermées, mais aussi Cameronbridge, Glenturret, Blair Athol, Glendronach, Benrinnes, Craigellachie, Aberlour, Dailuaine, Talisker, Caol Ila, Lagavullin, ainsi qu'un whisky de Campbeltown non communiqué.

 

La marque possède également des embouteillages sous forme de Small Batch, de Single Cask, dont une partie développée sur les finitions.

Nous aurons l'occasion de tester ça prochainement.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article