750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Amrut - Fusion

  • Amrut Indian Single Malt "Fusion" 50%.

 

Nez : Ce nez est très facilement abordable, avec de la liqueur de prunes, du miel de châtaignier, des notions d'orange oscillant entre amertume et confiserie. Malgré la puissance relative, c'est doux. Il y a de la générosité, de la fraîcheur et surtout de l'équilibre. Il ne donne pas non plus une sensation de jeunesse, nous avons semble t-il un whisky qui a confortablement profité du climat indien, pour gagner rapidement en maturité. Par la suite c'est le café crème, caramel. Pointe de gingembre.

 

Bouche : Le constat est identique ici. Légèrement plus vive, cette bouche va rapidement s'arrondir. Nous aurons alors en plus de cette association fruitée, des fruits secs, comme la noix, l'amande, la noisette probablement. Il y a aussi une certaine rigueur, transportée par du clou de girofle. Mais j'ai plaisir à retrouver également quelque chose de plus liquoreux, avec cette orange douce amère, de la prune, du miel. Ce whisky se livre en toute simplicité, avec sincérité. Très bon whisky, un peu dans la veine du Arran dégusté précédemment, avec un rapport qualité prix qui permettra aux débutants de s'essayer à des produits plus exotiques, ou aux autres de se laisser aller à une petite dégustation à la cool. Une seconde fois en finale, cet aspect caramel, crème de café.

 

Finale : J'ai une finale plus boisée clairement. La sécheresse reste néanmoins modérée, avec du clou de girofle toujours, des épices, de la cardamome, légère fumée. Néanmoins il reste suffisamment de cette touche orangée, pour donner finalement le ton juste sur cette finale, un très bel accord qui donne envie d'y revenir.

 

Cette distillerie indienne et particulièrement cette version fait partie de l'histoire de mes débuts dans le monde du whisky.

La bouteille a changé un peu de forme depuis le temps, mais le produit est toujours aussi agréable.

 

Amrut est une distillerie indienne située aux abords de Bangalore, dans le sud-ouest.

La société a été fondée par Radhakrishna Jagdale en 1948, sous le nom Style of Amrut Laboratories.

 

Il s’agit alors d’un groupe industriel, actif à la fois dans l’assemblage et la production d’alcools, mais aussi dans les compléments alimentaires.

Sa croissance sera rapide, ce qui fera de Amrut l’une des plus grandes sociétés du Karnataka, l’état indien où elle se situe.

 

Dans les années ’60, c’est par le rhum que débutera l’activité de distillation, viendra ensuite un alcool fort prisé sur le marché intérieur, le brandy.

 

En 1976 le fondateur décède, laissant son siège à son fils, Shri Neelakanta Rao, qui plus de quarante ans plus tard est toujours à la tête de l’entreprise.

Celui-ci va diversifier ses activités, tout en prolongeant le bras des spiritueux, avec la production de whisky de malt.

Toutefois, il ne sera pas commercialisé selon les standards européens, puisque sa phase de vieillissement n’atteindra pas les trois ans requis et il sera mélangé à un distillat de canne à sucre, une pratique d’assemblage interne.

 

L’actuelle distillerie a été construite en 1987 et c’est à partir de ce moment que les choses vont lentement changer, notamment grâce au climat et la manière dont il fera évoluer le distillat au cours de sa maturation.

En effet l’Inde est un pays chaud, ce qui accélère la maturation, tout en prélevant une part des anges estimée à 12% la première année, 10% les suivantes.

 

C’est au début des années 2000, que Amrut va envisager une distribution à plus grande échelle, mais aussi de produire un whisky authentique, se conformant à la législation en vigueur en Ecosse.

En 2004, une première édition paraîtra d’ailleurs au Royaume-Uni, là où Amrut est bien entendu attendu de pied ferme.

Son whisky sera souvent proposé en dégustation à l’aveugle, grâce à cette pratique il obtiendra les premières reconnaissances sur les terres du scotch-whisky.

 

En quelques années, la marque va s’ouvrir les marchés européens, scandinaves, australiens ou encore sud-africains.

En 2010 sortira la célèbre version Amrut Fusion, qui recevra le titre de 3ème meilleur whisky au monde, de la plume de Jim Murray, ce qui le fera connaitre tout autour du globe.

 

Les céréales employées proviennent presque exclusivement du Punjab et du Rajasthan, au pied de l’Himalaya.

Une partie arrive d’Ecosse, il s’agit d’orge tourbée et est donc réservée à produire un whisky fumé en conséquence.

 

La distillation s’effectue via un trio d’alambics, ce qui est plutôt inédit, puisque les deux wash-stills sont plus petits que le spirit-still.

 

Les fûts sont de différentes origines et contenances.

Si les plus petits font à peine 100 litres, la majeure partie sont des hogshead de bourbon de 250 L., ou encore des sherry butts jusqu’à 600 L.

 

Les versions les plus connues sont Amrut Fusion, Amrut Single Malt, mais d’autres se démarquent particulièrement, comme Greedy Angels – Chairman’s Reserve présentée dans un superbe flacon sous forme de small batch.

 

Du côté des embouteilleurs indépendants, ils sont encore peu à s’y intéresser.

Toutefois Blackadder se démarque et de très loin, avec de très nombreuses versions, qui bien souvent sont proposées en cask strength.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article