750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Mc Pink

House of McCallum

 

House of McCallum est une maison d'embouteillages indépendante, dirigée par Antony McCallum.

Celui-ci possède une longue expérience dans l'industrie du whisky écossais, ce qui en fait un assembleur respecté et un embouteilleur avisé.

 

Ce sont deux gammes de whiskies clairement dissociées, qui composent le catalogue de la société.

'Art of Whisky', qui comprend actuellement cinq références, soit en blend ou en blended malt. 

Nous avons dans le cas présent le Mc Pink, composé de 40% de single malt, finition Porto.

Le Mc of The Isles que nous testerons prochainement, Mc Peat, Mc Warrior et Mc Elegance.

La particularité de la gamme réside dans le fait qu'elle met en évidence des artistes locaux, qui ont pour avantage d'illustrer tubes et étiquettes de leurs œuvres. 

Toute la gamme est embouteillée à 43,5%, proposant un large panel de maturations, non filtrée à froid et non colorée.

 

'The Vintage Range' est une sélection composée soit de single malt, soit d'assemblages connus sous le terme Tea Spoon, c'est à dire un single malt dans lequel on injecte une infime portion d'un second whisky afin de faire taire son nom officiel, c'est le cas de 'Le Frog' que nous testerons également plus tard.

Tous embouteillés à 46,5%, ils proviennent de toutes les régions d'Ecosse, avec également toute une variété de fûts dans le travail de maturation ou de finition.

 

Notons encore l'existence d'un rhum des Caraïbes, nommé Mc Explorer, un rhum antillais millésimé 2009.

 

Une partie de la gamme sera en dégustation ce samedi 14 septembre à la Maison Demiautte.

 

  • Mc Pink "House of McCallum - The Art of Whisky". Blended Scotch Whisky. Port Cask Finish. 43,5%.

 

Nez : Sa couleur rosée correspond à l'origine du fût de finition. Cela annonce une présence de fruits rouges, qui ne tardent pas à se présenter. C'est léger, sur du malt, un coulis de fraise.

 

Bouche : L'aspect sirop de fraises est ici bien plus dicible, ce à quoi j'ajouterais une grappe de groseilles rouges. En couverture, nous avons des amandes douces et huileuses. Ce sont aussi des saveurs chocolatées qui sortent un peu de nulle part, c'est agréable autant qu'inattendu, mais cela va rapidement se dissiper.  Du poivre sur le bout de la langue pour terminer, tout aussi furtif. 

 

Finale : Les fruits rouges sont toujours présents, mais c'est une amertume du genre feuilles de thé, cacao, qui enfle. La rétro olfaction apporte à nouveau de ces amandes qui cassent une finale un peu rude. 

 

Un petit blend qui connaît son meilleur niveau en bouche, derrière un nez discret et une finale un peu sèche et amère, mais sans cela rien à lui reprocher de dramatique.

Comme toujours il serait intéressant de connaître sa composition, mais il est peu probable que cela arrive.

Photos de cette magnifique bouteille illustrée par Ashley Cook.
Photos de cette magnifique bouteille illustrée par Ashley Cook.
Photos de cette magnifique bouteille illustrée par Ashley Cook.
Photos de cette magnifique bouteille illustrée par Ashley Cook.

Photos de cette magnifique bouteille illustrée par Ashley Cook.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article