750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !

 

En effet ce whisky ne laisse jamais indifférent, il fut encore ce week-end apprécié ou pas, mais de manière extrême dans les deux cas.

Je parle bien entendu de ce single cask sélectionné par The Nectar à l'occasion du 10ème anniversaire de sa création.

 

Il est au premier regard intrigant, sombre et pour tout dire nous n'avons qu'une hâte c'est que le bouchon fasse "POP".

Pour le goûter nous même, mais surtout pour partager nos émotions, notre sentiment face à ce whisky tellement atypique, comme ce fut le cas lors du festival des spiritueux de Oberpallen qui s'est tenu le week-end dernier.

Un festival que je vous recommande, pour le choix, les prix bien entendu, mais surtout pour l'accueil que vous y recevrez.

A l'occasion apprenez quelques mots, Moien pour bonjour et Äddi au revoir, soyez assurés de vraiment par ces deux mots faire plaisir aux locaux qui même s'ils le taise n'apprécient que moyennement que leurs voisins viennent comme s'ils étaient en terrain conquis.

Comme pour le whisky, la meilleure façon d'apprécier sa compagnie, c'est par le partage.

 

Si nous revenons à ce Kavalan, j'ai pu observer durant deux jours une somme de réactions, d'étonnement et de plaisir, ou des yeux se fermer et des fronts se plisser.

Marqué dans sa substance par une maturation rapide et intense en fût de sherry, dans des températures extrêmes pour le vieillissement d'un whisky, les arômes sont tranchés dans le vif et sa puissance claque comme un coup de fouet les palais non avertis, par une mise en bouteille en cask strength à 57,8%.

Je dois dire que les versions Podium et ex-Bourbon Oak furent plus simple à faire déguster et les avis plus unanimes. 

 

 

  • Kavalan Selection Sherry Single Cask n°S100203018A, Cask Strength 57,8%. Selected By And Bottled For The Nectar 10Y Anniversary. 518 Bouteilles.

 

Nez : Wow quelle intensité ! Café, chocolat, boisé. Prunes rouges fraîches. Trio de fruits secs, raisins, dattes, figues. L'aération lui est profitable, elle apporte une fraîcheur mentholée plutôt bien venue, du tabac à cigare. Noix, noisettes légèrement rôties. 

 

Bouche : Nécessairement fortement impacté par le sherry. Boisée, fruits compotés, souffre. Café serré. Pour moi qui adore les monstres de sherry, c'est presque trop. Le bois est tellement puissant. 

 

Finale : Longue et soufrée. Du bois de manière massive. S'assèche fortement, amertume, acidité. Alors que lentement le bois se dissipe, c'est le café et les fruits confits, prunes, figues et autres fruits rouges. Pour tout dire nous revenons sur quelque chose de plus reconnaissable niveau sherry cask.

 

Pourtant je m'y attendais, mais ce whisky est totalement déroutant. 

Le bois est envahissant c'est du jamais vu pour moi.

Plus la dégustation avance plus le palais s'adapte mais tout de même cela reste très particulier et certainement il s'agit d'un whisky à déguster lentement, une bouteille à siroter une fois de temps à autre, histoire de remettre les pendules à l'heure.

Un whisky à laisser absolument s'aérer, surtout au niveau du nez, il va vraiment progresser dans le bon sens.

 

 

Indeed this whiskey never leaves indifferent, it was again this weekend appreciated or not, but in extreme manner in both cases.

I am of course talking about this single cask selected by The Nectar on the occasion of the 10th anniversary of its creation.

It is at first glance intriguing, dark and to say all we have only one hurry is that the plug makes "POP".

To taste it ourselves, but especially to share our emotions, our feeling against this whiskey so unusual, as was the case at the spirits festival in Oberpallen held last weekend.

A festival that I recommend, for the choice, prices of course, but especially for the welcome you will receive.

On the occasion learn a few words, Moien for good morning and Äddi goodbye, be assured of really by these two words to please the premises who even if they do not appreciate it only moderately that their neighbors come as if they were in land conquered.

As for whiskey, the best way to appreciate his company is through sharing.

If we go back to this Kavalan, I have been able to observe for two days a number of reactions, astonishment and pleasure, or eyes closing and bending fronts.

Marked in its substance by a rapid and intense ripening in sherry cask, in extreme temperatures for the aging of a whiskey, the aromas are sliced ​​in the vivid and its power slams as the whip of the unsophisticated palates, by a bottling in cask strength to 57.8%.

I must say that the versions Podium and ex-Bourbon Oak were easier to make taste and opinions more unanimous.

 

  • Kavalan Selection Sherry Single Cask No. S100203018A, Cask Strength 57.8%. Selected By And Bottled For The Nectar 10Y Anniversary. 518 Bottles.


Nose: Wow what intensity! Coffee, chocolate, woody. Fresh red plums. Trio of dried fruits, grapes, dates, figs. The aeration is beneficial, it brings a menthol freshness rather welcome, cigar tobacco. Walnuts, hazelnuts slightly roasted.

 

Mouth: Necessarily strongly impacted by sherry. Woody, compote fruits, suffers. Strong coffee. For me who loves sherry monsters, it's almost too much. The wood is so powerful.

 

Finish: Long and sulfur. Wood massively. Dries strongly, bitterness, acidity. As the wood slowly dissipates, it is coffee and candied fruits, plums, figs and other red fruits. To tell the truth we come back to something more recognizable level sherry cask.

 

Yet I was expecting it, but this whiskey is totally confusing.

The wood is invasive this is unheard of for me.

The more the tasting advances the palate adapts but still it is very special and certainly it is a whiskey to taste slowly, a bottle to sip once in a while, to set the record straight 'hour.

A whiskey to leave absolutely aeration, especially at the nose, it will really progress in the right direction.

 

Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !
Ce Kavalan que l'on Sherry ou que l'on maudit !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article