750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Bruichladdich - 2006 Islay Grown / Laddie Valinch

 

  • Bruichladdich 9Y "Chalice Barley - Dunlossit Farm" 28-11-2006 / 2016. Riversaltes Cask n°3304. 410 Bottles. 61%. Feis Ile Edition 2016.

 

Nez : Ce whisky est à l'œil bien gras, pourtant il développe une certaine énergie. Sa couleur vieil or, est en accord avec des notes de vin oxydé, de miel légèrement granuleux, de fruits à la fois frais et mûrs. Le genre de fût que la distillerie utilise dans ses mariages, afin d'apporter des notes plus colorées, plus ensoleillées. L'ouverture l'emmène sur des fleurs de printemps, mellifères, fraîches. C'est amusant car d'une part nous avons de la légèreté, de la douceur et d'une autre des matières plus épaisses, de la sucrosité. C'est en tout cas très marqué par le fût de VDN. Très intéressant de le déguster de cette manière, mais encore une fois cela me donne une idée précise de son apport potentiel dans un assemblage de différents fûts de chez Bruichladdich et il ne doit pas en falloir beaucoup pour que cela agisse efficacement. Plus loin nous avons du gingembre, du bois sec, légèrement médicinal.

 

Bouche : Ça ne fait clairement pas ses 61%, tant l'attaque est progressive et les alcools sont enveloppés par des arômes de miel, de fruits à noyaux, de vin doux. L'après est un peu plus sec, boisé, mais avec encore de cette tendresse florale, teintée de poivre, de cire. C'est très original, les arômes sont variés, même si cela semble un peu brouillon, c'est un single cask qui donne ce qu'il a à donner sans compter. Encore une fois je trouve ça intéressant, même si je ne le vois pas comme le whisky de dégustation pur, mais plutôt comme l'ami fidèle d'un assemblage qui cherche une petite étincelle de folie. 

 

Finale : Sur cette finale nous trouvons une sensation difficile à décrire, celle d'une eau tonique, avec pratiquement pas d'amertume. Plus sèche, un peu boisée. Elle laisse une bouche très clean, où les excès ne sont plus d'actualité. Un peu d'écorces d'oranges tout de même, par contre typiquement le genre de finale que j'adore.

 

Le Riversaltes est un vin doux naturel, produit dans les Pyrénées-Orientales et une partie de l'Aude.

Ce vin possède son AOC depuis 1972.

Quant à la Dunlossit Farm, d'où provient l'orge de printemps Chalice, se sont les terres de Raymond Fletcher, l'un des premiers cultivateurs à rejoindre la célèbre équipe de Happy Farmers. 

 

Merci Gaetan pour cette dégustation.

 

Et une dernière petite chose. Je vous invite à lire l'article en lien ci-dessous au sujet de l'obtention par la distillerie de la certification B Corporation, un titre qui vise à récompenser son niveau de performance sociale et environnementale.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article