Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

On annonce de la tourbe! Sortez les parapluies!

Alors que les versions d'Octomore s'enchainent et que les prix continuent de s'envoler, je vous propose ma dégustation de la version 6.1. Un whisky de 5 ans d'âge, sortant 57% d'alcool et surtout 167 ppm, c'est à dire un ballot de tourbe par bouteille. En effet un whisky fort tourbé contient entre 45 et 50 ppm, c'est à dire particules par million.

Mais comme le whisky est parfois quelque chose de miraculeux, cela reste très buvable. Un pré-requis quand même, aimer un minimum ce genre d'arôme.

Pour information, Octomore est produit par Bruichladdich et est depuis quelques temps disponible également en embouteillage indépendant, notamment chez 'Rest & Be Thankful', mais ce n'est pas à la portée de toutes les bourses. Voir le lien ci-dessous.

Un whisky donc exclusif, mais qu'il faut certainement goûter avant de dépenser beaucoup d'argent. Coup de bol, je l'ai fait pour vous. Non ne me remerciez pas c'est normal...

 

Nez : Bois brûlé éteint. Je suis surpris par l'incroyable douceur et la légèreté. Cela s'approche d'un Laphroaig. Céréales sucrées. Une tourbe relativement ordinaire, dans le bon sens du terme, rehaussée par de la verdure, des herbes. Il est aussi iodé, citronné. Il y a de la pommade camphrée et de la citronnelle.

Bouche : La première lampée est costaud. Bien tourbée, mais pas de quoi évoquer 167ppm. Du malt un peu sucré et toujours du bois brûlé. C'est très bon, j'attendais quelque chose de différent. L'alcool est parfaitement intégré. Citron et aromates.

Finale : Longue. Là, la tourbe se fait incontestablement tenace. Fruits secs grillés. Assez bien de poivre. Très médicinale. Un vrai fils d'Islay.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Avec plaisir :)
De votre avis, était-il possible de faire une passerelle entre l'Octomore de Bruichladdich et le Machrie Moor de Arran pour les amateurs de whiskies tourbés ?
Répondre
A
C'est Mark Reynier et Jim Mc Ewan qui ont lancé l'Octomore. Ils souhaitaient créer le whisky le plus tourbé au monde. Ils disaient en riant qu'ils travaillaient dans la cuisine du Diable...
Le nom d'Octomore provient d'une ancienne distillerie d'Islay appartenant à la famille Montgomery. Cette distillerie disparut ainsi que tous les membres de la famille en à peine 24 ans. Les traces de la distillerie Octomore furent trouvés sur les terres de James Brown, producteur d'orge et responsable de la source d'eau pour la Distillerie Bruichladdich.
Mark Reynier voulait honorer la distillerie Octomore en baptisant son whisky du même nom.
Répondre
S
Merci pour le supplément d'informations. Nous avons vu le même reportage je crois ; )