750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Loch Lomond Duo.

 

  • Loch Lomond Signature 'Blended Scotch Whisky' 40%.

 

Nez : Un peu d'alcool s'échappe. Clairement cela sent la jeunesse et le moût. Il me fait étrangement songer au Hibiki Harmony. Après quelques minutes cela s'arrondit et devient plus agréable, avec des notes d'orange, de gingembre, de fruits secs, prunes. Je ne cache pas qu'à l'ouverture j'ai eu un peu peur. Même un peu de chocolat.

 

Bouche : Il fait preuve de légèreté, l'attaque est très douce et grasse. Sur le plan arômatique c'est plutôt simple mais pas désagréable. De l'orange, de la vanille. Toujours une présence de ce moût, qui ne déséquilibre pas l'ensemble, mais témoigne d'une maturation trop courte.

 

Finale : Plutôt courte mais toujours en équilibre, je suis positivement surpris. Orangée, pointe de sécheresse, poivre.

 

Un blend sous les 30 euros, clairement destiné aux débutants, mais pas désagréable du tout.

 

 

  • Loch Lomond Original 'Single Malt Scotch Whisky' 40%.

 

Nez : Plus rapidement accessible que le blend, il développe d'emblée des notes d'agrumes, en particulier du citron en sorbet. Il propose aussi quelque chose de plus huileux et vanillé. Non c'est simple, mais c'est pas mal. Dans l'ensemble c'est plutôt jeune, avec des notes de céréales.

 

Bouche : Tout en restant sur du starter, la bouche ne connait pas un gros déséquilibre qui viendrait disqualifier ce whisky. Simple et toujours jeune, de l'huile et du pain toasté. Vanille, poivre. Le reste est moins évident. 

 

Finale : Sèche et légèrement amère, végétal. Peau de citron.

 

 C'est la première fois que je goûte à ce whisky et comparativement aux critiques que j'avais pu entendre, ce n'était pas si mal. 

Il faut admettre que ce whisky ne va probablement pas convenir pour des amateurs confirmés, mais il conviendra néanmoins par son style et son prix à un public débutant soucieux de ne pas se briser les papilles avec des blends bas de gamme.

 

Loch Lomond est une distillerie aux multiples facettes, outre le fait d'être la favorite d'un certain marin au langage fleuri, elle est surtout reconnue pour sa multitude de labels, encore que celui du capitaine d'un point de vue chronologique ne peut en aucun cas être celui-ci.

Une autre distillerie possédait déjà ce nom, mais elle est éteinte depuis le début du 19ème siècle.

Inchmurrin, Old Rhosdhu, Inchmoan, Croftengea, Craiglodge, Inchfad, loch Lomond bien entendu, à la fois en tant que single malt et blend, tous produits dans la même maison.

 

Loch Lomond utilise principalement des alambiques Lomond, un pot still dont le col de cygne est affublé d'un système de plaques comparables à un alambique à colonne, des coffey, mais aussi des alambiques plus traditionnels.

De fait elle produit à la fois du single malt, ainsi que des whiskies de grain, du blé, ainsi qu'un single malt produit de manière à soulever la polémique dans des alambiques utilisés pour le grain, bref je m'y perd 

Elle fut fondée en 1966 dans une ancienne teinturerie, surfant sur la vague des sixties et sa demande croissante, qui connaîtra un creux, que dis-je un gouffre vingt ans plus tard.

Duncan Thomas s'associera avec la compagnie américaine Barton Brands, avant de racheter leur part en 1971.

 

En 1984 elle connaîtra une courte période de fermeture d'un an, avant qu'Inver House ne la rachète de la main droite, pour la revendre aussi vite de la main gauche à l'assembleur Glen Catrine.

Lui même récemment racheté par un groupe composé d'anciens cadres de chez Diageo et opérant sous Exponent Private Equity, qui dirige son département Loch Lomond Group depuis 2014.

 

En 1993 elle commencera à produire de l'alcool de grain.

Un incendie emportera 300.000 litres de whisky en 1997.

La distillerie produit 4 millions de litres d'alcool de type single malt et 18 millions de litres de grain par an.

 

Glen Scotia est également dans le portefeuille du groupe, ainsi que Littlemill, enfin ses ruines calcinées.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article