750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Bowmore 18Y

 

En cette fin d'année certains petits veinards verront sous le sapin l'une ou l'autre bouteille de whisky soigneusement emballée.

Si vous êtes fan de Bowmore, outre la gamme classique, dont le 18 ans que je vais déguster aujourd'hui, viennent se greffer quelques variantes intéressantes.

Bien entendu le Vault Edit1°N première édition particulièrement savoureux, mais également toujours disponible la versions 18 ans Vintners Trilogy Edition Manzanilla Casks embouteillée à 52,5%.

 

Dans cette même série les versions 26 et 27 ans, la première en French Oak Barrique à 48,7% et la seconde, qui connaîtra une première maturation en fûts de bourbon, ainsi qu'un finish en fûts de Porto.

Vous devrez par contre attendre 2018 pour goûter à ce dernier volet de la trilogie, qui sera embouteillé à 48,7% tout comme le 26Y.

Le prix de ces bouteilles est celui d'un très beau cadeau, oscillant entre 125 et 400 euros. 

 

 

Chez l'importateur, est également annoncée, du côté tourbé de la force, une version 20 ans de la distillerie The Ardmore, son nom Ardmore Vintage 1996 Limited Edition.

Ce whisky finement tourbé a déjà reçu de très bonnes critiques, il est embouteillé 49,3% et il s'agit d'une maturation combinée de fûts de bourbon de premier remplissage, ainsi que d'anciens fûts en provenance d'Islay. 

Parlons encore de l'édition Organic du Deanston 15Y 46%, souvent de très bons whiskies chez Deanston sur de la pomme crémeuse, du bois, des épices, ou encore de l'irlandais Tyrconnell 16Y à 46% également, pour un budget plus cool.

Ce Tyrconnell a vieillit dans une combinaison de fûts de chênes blancs américains ainsi que d'anciens fûts de bourbon, la critique lui est particulièrement favorable, avec des arômes de fruits exotiques, de cacao, de fruits secs... peut-être le bon deal rapport qualité/prix. 

 

Ou celui-ci, dans la gamme continue, mais qui fait toujours bien plaisir de se voir offrir.

 

  • Bowmore 18Y 43%.

 

Nez : Fumée et sherry. Cendres de tabac résiduelles. La seconde partie se penche sur le côté fruité, fruits rouges, mais aussi une pointe de chocolat noir, de la prune aussi. 

 

Bouche : Totalement acquise à cette cendre persistante. Le bois également, qui assèche, qui épice. Un mélange de sel et de citron, prunes jaunes. 

 

Finale : Bien entendu la fumée emblématique de la distillerie va prolonger le plaisir. Sèche mais pas trop, agréablement boisée. Une brise maritime, du sel à profusion. Apparaît enfin un caramel crémeux du plus bel effet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article