750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Fettercairn 12Y

Fettercairn, c'est cette distillerie des Highlands qui s'est faite très, très, enfin trop discrète ces dernières années.

Fortement diffusée heureusement par les embouteilleurs indépendants comme Signatory Vintage ou Cadenhead, il m'est difficile de juger de son succès auprès des amateurs, tant il reste rare malgré tout de croiser sa route.

Le blog ne compte d'ailleurs avant celle-ci, qu'une note réalisée sur une version 28Y small batch Cadenhead.

 

Une bouteille totalement revisitée et à vrai dire tant mieux, l'ancienne était un peu moche, mais surtout actuellement quatre réalisations, âgées de 12 ans à 50 ans.

Rappelons les petits noms des deux éditions passées, 'Fasque' et 'Fior', embouteillées toutes deux à 42%.

 

  • 12Y Fûts de bourbon, 40%
  • 28Y fûts de bourbon, 42%.
  • 40Y distillé en 1977, fûts de bourbon et finition Apostoles Sherry Cask, 48,9%.
  • 50Y distillé en 1966, fûts de bourbon et finition Tawny Port Pipe, 47,9%.

 

La distillerie à la Licorne, symbole du clan Ramsay est la propriété de Whythe & Mackay, elle entra en activité en 1824.

Essentiellement destinée aux assemblages du groupe elle connait à son tour la lumière réservée au single malt.

 

Elle est en réalité la troisième du groupe, après Jura, qui a connu un grand lifting l'an dernier et Tamnavulin en 2016 qui fit également son retour, à surgir de l'ombre.

Le groupe annonce d'autres références à l'avenir, bien que sa ligne de conduite en la matière ne soit pas vraiment établie.

 

En parallèle, le groupe W&M annonce l'arrivée prochaine sur le marché de deux nouveautés, un peu de teasing...

En août dernier apparaissait déjà un nouveau blend intitulé 'The Woodsman', j'ignore s'il fait partie des deux ou pas.

 

Notons niveau prix, que le 12 ans se situe autour des 55€, le 28 ans pas loin des 600€.

Quant aux 40 et 50 ans, il faudra compter pour le premier 3500€ et enfin 11.500€ pour le patriarche, ce qui est "raisonnable" au regard du marché actuel.

 

  • Fettercairn 12Y Distillery Bottling 'American Oak ex-Bourbon Casks' - 40%.

 

Nez : Il oscille entre son visage fruité et floral. L'influence du fût apporte cette touche de miel, de vanille. Il y a de la pomme cuite, un fond de minéralité. Doux et flatteur, sa fraîcheur est agréable, le premier contact est rassurant. Nous aurons encore un peu de poire sirupeuse, peut-être de la pivoine. Il va s'ouvrir sur de l'abricot, de la pêche. Simple, mais généreux.

 

Bouche : Très léger. Ses saveurs florales s'expriment bien, sous forme de pétales parfumées. Ensuite nous aurons du caramel fondant. Des épices pimentées, fruits secs. Le touché va se faire plus sec, avec du bois, ce qui va le détourner de sa douceur affichée, rendre la langue un peu râpeuse. 

 

Finale : Florale toujours. Des fruits secs, de la pomme blette. S'assèche. Minéral, craie. Peut-être même du gruaux d'avoine.

 

Une dégustation plaisante, même si cela ne sera pas une grande révélation pour les amateurs confirmés.

Le nez est très beau, il se laisse facilement découvrir, idéal pour apprendre le whisky.

Ensuite, la bouche bien que légère, ne souffre d'aucun défaut. Elle fait bien son âge, pas de surprise et la balance des saveurs ne la laisse pas basculer ni d'un côté, ni de l'autre.

La finale me plait bien, elle offre encore une belle palette aromatique et possède une belle longueur.

 

Voilà qui est pour sa catégorie un whisky cohérent en terme de rapport qualité prix.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article