750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Hampden Estate Overproof

 

  • Hampden Estate 'Pure Single Jamaïcan Rum' Overproof. 60%.

 

Nez : Quelle intensité ! Nous sommes bien entendu sur un registre comparable à sa jumelle à 46%, mais il est d'emblée évident qu'ici la complexité arômatique va s'accompagner d'une puissance que j'espère maîtrisée. Il y a de ces senteurs presque animales, de musc, de bois exotique. Un café serré, du caramel cristallisé et loin derrière des bananes mûres. Mangues et je dirais vieux cuir. Étrangement il se montre par moment beaucoup plus sage, presque doux. Avec l'ouverture c'est le menthol qui fait son apparition. Il s'aère lentement et offre de la colle à bois, va être transfiguré, sur le citron jaune, très belle expérience.

 

Bouche : La première lampée va cogner, mais cela ne va pas durer. Elle a un côté florale, de bonbon à la violette qui est particulier. Directement derrière il y a une forte dose d'épices, associées à de la pomme blette. Poivre, piment. Ensuite nous aurons de ce bois vieux et imprégné. Des arômes de caramel, de bourbon. Comment ça tape par moment! Pâte d'olives noires, le voyage continue. Des fruits secs, comme des amandes.

 

Finale : Sèche, astringente, sur de la pelure de pomme. Bois brûlé. Je note une relative absence des fruits qui se retrouvent dans la version à 46%, dont vous pouvez retrouver la critique ci-dessous. Les fruits secs vont virer sur un genre de meringue, des notes pâtissières et finalement adoucir cette finale. Quelle aventure !

 

En conclusion :

 

Plus j'avance dans le rum, plus j'ai l'impression d'avoir un parcours atypique... commencer par un vieux Caroni cask strength, ensuite du Clairin, la Rare Collection El Dorado et maintenant un Hampden boosté...

 

J'avoue ma première réaction fut de me dire, ok je préfère la version à 46%.

 

Mais avec l'ouverture, je me rends compte que ce rum m’emmène ailleurs, au-delà des limites de ce qui peut être qualifié de bon ou de moins bon, nous sommes dans cette zone d'inconfort où il s'agit plutôt d'accepter ou non l'expérience.

 

Plus encore ce rum m'a donné envie de manger une bonne tarte à Maton de Grammont, la terre de mes ancêtres.

Si ça ce n'est pas un signe...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article