750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Foursquare Patrimonio

 

À partir du moment où la mention "A collaboration between Luca Gargano and Richard Seale" apparaît sur la bouteille, comment dire ??? C'est un certain gage de qualité !

 

Bien que le nom de la distillerie de la Barbade soit clairement identifiable sur la bouteille, Patrimonio serait plutôt à qualifier rum mutant, entre l'officiel et l'indépendant.

Il s'agit d'une bouteille, qui fait partie d'un ensemble, composé des éditions 2006, Triptych, Principia et Destino, reflétant la bonne collaboration entre la distillerie Foursquare et l'embouteilleur italien Vélier.

Cette série se distingue par son look, bouteille noire typique de l'embouteilleur, mais aussi par des maturations 100% tropicales, ainsi que l'usage de fûts très variés.

En bref c'est un peu l'atelier d'expérimentations, ou les millésimes se mélanges, le vieillissement s'effectue dans deux, voir trois types de fûts, le tout avec de fortes densités d'alcool, mais surtout un nombre relativement limité de quilles disponibles.

 

Très active sur ce segment, la distillerie propose depuis quelques années, de son côté des éditions qui visent le même profil de consommateurs, avec des sorties à n'en plus finir, comme Criterion, Premise, Zinfandel cask blend, Empery etc etc... 

 

Mais restons sur cette gamme, qui a visité la maturation bourbon et Cognac pour le jeune millésime 2006 (7 ans), rum et Madère pour le Destino (14 ans), bourbon, Madère et fût neuf pour le Triptych (Multi-millésimes).

 

Par ailleurs, Destino fut diffusé en deux temps. Une première volée de 600 bouteilles pour célébrer les 70 ans de Velier et 2610 disons standard.

Foursquare Patrimonio
Foursquare Patrimonio
Foursquare Patrimonio
Foursquare Patrimonio

Celui qui nous intéresse aujourd'hui a plusieurs particularités, liées à son mode de production, mais aussi à sa maturation.

 

Tout d'abord, c'est un Single Blended Rum, ce qui signifie qu'il s'agit d'un rum produit au sein d'une même distillerie, mais à partir d'une combinaison d'alambic(s) pot-still et colonnes, dans ce cas deux colonnes de type Coffey.

Il est également le fruit d'une maturation relativement longue, 14 années (Tropicales). Une partie aura vieilli uniquement dans d'anciens fûts de bourbon, mais une autre partie aura connu une maturation double, avec un second passage en fûts de sherry.

 

Son volume d'alcool est identifié "Barrel Proof", au degré du fût, c'est à dire 58%.

 

Voyons donc ce que ça donne en vrai.

 

  • Foursquare Patrimonio "Single Blended Rum" 2004 - 02/2019. Double Maturation ex-Bourbon / ex-Sherry. Barrel Proof 58% abv. 6000 Bottles.

 

 

Nez : Je suis immédiatement saisi par la puissance aromatique. Il y a ce mélange de caramel et de cannelle, des effluves de colle industrielle. J'y retrouve des confiseries à la violette. J'ai le sentiment que ce mariage de fûts apporte beaucoup à son profil, il n'est pas simple à ce stade de dire d'où proviennent les parfums dominants. J'ai une petite faiblesse pour une seconde distillerie de la Barbade, mais il faut avouer que Foursquare est vraiment une valeur sûre. Par moment il y a du pruneau, de l'alcool de noix. En retrait, une vanille qui va progresser. Avec l'ouverture, il se fera plus élégant, chocolaté, café serré.

 

Bouche : Malgré une évidente puissance, elle est rapidement très agréable, consacrant toute son énergie dans la diffusion des saveurs. Le caramel va être plus brûlé, légèrement amer. C'est aussi du bois qui asséchera l'ensemble, de la muscade. C'est équilibré, le volume d'alcool n'est vraiment pas un problème pour les amateurs de ce style de rum. Chocolat très noir, tabac. La bouche rompt un peu avec les rondeurs du nez et c'est bien dans ce cas précis, ça ne fonctionne pas toujours, mais ici il y a une sorte de fil conducteur entre les deux. J'ai par ailleurs l'impression par moment d'être sur des origines différentes, type Guyana.

 

Finale : Pas mal de bois, c'est sec, un peu rude. C'est un noyau d'olive, qui diffuse une certaine âpreté. Retour plus tranquille sur de la vanille, du caramel épais. Du fruit issu du sherry probablement. Que dire, si ce n'est que c'est un réel plaisir d'avoir la chance de déguster de tels spiritueux.

 

Pour rappel, j'aurai le plaisir de vous proposer ce rum à la dégustation, le 05 Octobre prochain, à la Maison Demiautte. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article