750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Aultmore 2001/2012 Duncan Taylor.

Duncan Taylor est bien entendu un embouteilleur indépendant, dont le siège est situé dans l'Aberdeenshire.

Duncan Taylor doit sa forme moderne à Euan Shand, ancien de chez Glendronach, qui en 2001 rachète la société, avec ses stocks.

La société elle, existe depuis 1938 et était comme d'autres une plaque tournante d'achat et de vente de fûts de whisky. Au fil des années celle-ci a acquit des fûts exceptionnels, qui composent la gamme 'Rarest of the Rare'.

Les rejoignent les gammes suivantes, 'Dimensions', 'Octave', 'NC2 Range', 'Rare Auld', 'Peerless' et j'en oublie peut-être.

Depuis deux ans, la chaîne d'embouteillage est maîtrisée et depuis 2007 la société a pour projet de créer sa propre distillerie, dans un ancien moulin.

Les travaux ont débutés en 2013.

Mais Duncan Taylor c'est aussi et surtout la marque Black Bull, qui date de 1864 et dont l'assembleur était un certain George Willsher. Celui-ci créa un produit à contre courant de ce qui se faisait alors, notamment en le portant à 50%. La volonté de Euan Shand a été de respecter ce choix et de poursuivre sur cette voie, avec une teneur élevée en single malt particulièrement tourbé, en provenance en partie de Islay.

D'autres blends font partie de la gamme, comme 'Big Smoke', 'Auld Reekie', ou 'Smokin', pour les plus connus chez nous.

Vous pourrez trouver le 'Indian Summer Gin', ou du Rhum single cask, venant de Jamaïque, Barbade, Gyuane... histoire de varier les plaisirs.

 

  • Aultmore 10Y Duncan Taylor 'The Octave' Cask 953836. 54,9%.

 

Nez : Beaucoup de miel, de fruits frais comme la pêche. Vin blanc liquoreux, pour montrer que du haut de ses dix ans il est là!

 

Bouche : Gras, épicé. Amère comme le thé noir. Petite présence de l'alcool, d'abord un peu d'acidité et ensuite reviennent les fruits et le miel. Il y a de la fougue. Avec un peu d'eau la place est aux épices piquantes et poivrées.

 

Finale : Du bois, de la vanille et le thé très appuyé cette fois, avec ce côté fruité-amère. Rien à voir avec le 12Y actuel. Un gamin auquel il faudra apprendre les bonnes manières, afin d'en extraire le meilleur.

 

Conclusion: Profil pas ordinaire. Moins dans mes goûts du moment. L'amertume est pour moi un peu limite. J'ai mis un peu d'eau pour casser un peu tout ça et ça lui a fait du bien et à moi aussi. Non mais sale d'joune!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article