750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Signatory Vintage - Sélection belge 1/2

Caol Ila 2011 / Ardmore 2009

Pour démarrer cette découverte des whiskies sélectionnés par nos cavistes belges et dans ce cas luxembourgeois, nous allons affronter la tourbe. 

Nous prendrons donc la direction de Islay et des Highlands, avec deux grands classiques attendus par tous les amateurs. 

Attaquons sans plus attendre avec un Caol Ila 8 ans, distillé le 13-12-2011 et embouteillé le 14-09-2020. Maturation dans le hogshead 315829, qui a donné 355 bouteilles réduites à 46%. Il s'agit d'une sélection commune à la Vinothek Massen, la Maison Demiautte, Wine and More, ainsi que la Maison Baelen.

Mes derniers Caol Ila étaient des cask strength, celui-ci se démarque donc par sa douceur. Je le trouve même bien crémeux et vanillé à souhait. Nous avons une belle trame de fond faite de sel et d'un panier d'agrumes. La fumée est une sensation, légère, intégrée à l'ensemble. Le nez continue de s'ouvrir sur quelque chose de plus minéral, avec de la fraîcheur.

La bouche conserve la douceur du nez, mais le sel et la fumée s'expriment pleinement. Bonne pioche pour qui apprécie le style typique de la distillerie, mais moins la puissance diabolique dont il fait parfois preuve. Un whisky très expressif, ample et généreux. L'aspect crémeux se découvre par vagues, avec un apport vanillé, mais la lutte semble inégale avec doucement plus de bois, de poivre et des notes d'agrumes entre la douceur de l'orange et l'amertume du pamplemousse. 

Enfin le sel se dépose, la finale gagne en sécheresse, en boisé. Toutefois la bouche reste très active, il y a de la longueur, par l'amertume et le poivre conservés. 

Le Ardmore a 10 ans, il a été distillé le 27-10-2009 et embouteillé le 15-09-2020. Il s'agit d'un fût de bourbon ayant réalisé un transit sur Islay, il porte le numéro 706484. Il a en outre donné 320 bouteilles réduites à 46%. Il a été sélectionné par Huis Windels, la Maison Demiautte, ainsi que Prima Vinum.

Nez comme attendu, très faiblement fumé, mais relativement vif. Nous avons une belle association entre les notes fruitées vanillées et la texture plus beurrée. Il me semble retrouver des fruits du verger, légèrement blets. Il va développer une certaine élégance, avec des effluves de fruits jaunes, prunes, peut-être même banane, mais aussi abricots. Ce nez va se faire de plus en plus posé et généreux avec l'ouverture.

Nous conservons cette texture beurrée, cireuse. La fumée est bien perceptible, plutôt sèche, végétale. Ensuite cela va trancher, grâce à ces multiples influences fruitées rencontrées plus avant. La vanille est généreuse et se marie parfaitement à l'ensemble. Un whisky qui conserve son élégance, facile d'accès, y compris pour les personnes qui tolèrent moyennement la tourbe. De l'orange va se développer avec l'aération et la mâche. Franchement entre le Caol Ila et celui-ci, il y a match.

La finale fera la part belle aux fruits jaunes, prune en tête. Il y aura également plus de vanille. Elle sera également plus minérale, laissant cette sensation un peu crayeuse sur les papilles. Je dirais que le Ardmore demande 10 minutes d'aération, tandis que le Caol Ila est instantanément au maximum.

Signatory Vintage - Sélection belge 1/2Signatory Vintage - Sélection belge 1/2
Signatory Vintage - Sélection belge 1/2

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article