750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

James Eadie - Single Cask 2020

Blair Athol / Glenlossie

 

L'importateur belge de la marque James Eadie, Munros, m'avait déjà donné l'occasion de tester quelques produits, dont le très bon blend "Trade Mark X".

Cette fois ce sont pas moins de onze whiskies qui passeront par mes papilles, afin que je vous donne un avis, ou plutôt un ressenti sur les qualités ou les défauts sait-on jamais, des uns et des autres.

Je vais commencer par ces deux premiers single casks âgés de 10 ans chacun.

Glenlossie, un profil que je connais bien normalement, par contre le Blair Athol il m'est moins familier.

Je suis en tout cas curieux, d'autant que ces différentes versions sont pratiquement toutes encore disponibles chez quelques cavistes belges, mais en quantité relativement limitée. 

Début des hostilités avec ce Blair Athol âgé de 10 ans, single cask distillé le  17-11-2009 et embouteillé en 2020. Il s'agit d'un Re-Charred Hogshead dont le numéro est le 307362. 317 bouteilles à 56,2%.

Comme prévu, ce profil m'est partiellement étranger. Mais en même temps ce style plutôt minéral et fruité se retrouve sur d'autres whiskies. Celui-ci a juste ses propres réglages. Il y a au nez un petit sirop caramélisé, de l'orange. J'ai en fait la sensation d'avoir une barre de céréales généreusement garnie. Peut-être des fruits verts genre kiwi, groseilles. Il me plaît celui-ci, avec encore du miel granuleux.

La bouche est vraiment top, immédiatement compréhensible. Bien caramélisée, vanillée à souhait, elle offre des fruits secs tant sur l'aspect noisettes grillées, que l'abricot. Nous avons encore de la pomme cuite, de l'orange. Il y a de la puissance, mais vraiment ça passe tout seul et ce mélange fruité est à la fois rond et frais. C'est vraiment un whisky comme je les aimes.

Longue et tranquille, sur le caramel crémeux, les fruits secs grillés, les oranges légèrement confites. Quel début, top.

Ensuite un Glenlossie toujours single cask, distillé le 30-03-2010 et embouteillé également cette année 2020. Le fût est identique au Blair Athol et son numéro est le 2479. 343 bouteilles à 54,3%.

Au premier contact, cela me semble plutôt proche du Blair Athol, peut-être plus vif. Beaucoup plus d'orange fraîche, le caramel est moins marqué, mais bien présent, tout comme la vanille. Il y a de belles notions de peau d'orange gorgée d'huile essentielle. Miel léger. Du coup un Glenlossie que j'attendais bien minéral, qui est plus vigoureux grâce aux notes d'agrumes. 

En bouche le constat est identique, l'attaque est plus franche. Par contre elle va s'adoucir rapidement avec des épices poivrées, pour donner la réplique à ce mélange généreux de caramel vanillé et bien entendu d'orange. 

Une sérieuse astringence liée à l'amertume des agrumes. Pas mal de cire. Il y a un côté plus stricte, mais globalement c'est également un très beau whisky, avec une belle longueur en bouche, un équilibre sympa, qui tolère ses 54,3%. 

Franchement si je devais en choisir un... je dirais le Blair Athol car plus gourmand, mais dans une période différente je pourrais complètement aller vers le Glenlossie, puisqu'il est différent de ce que je connaissais déjà de la distillerie.

En bref, ça commence bien cette aventure James Eadie.

Merci à Gaetan Oleffe de chez Munros SRL.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mael Jouet 28/10/2020 12:55

Merci pour le partage :) au plaisir de vous voir sur mon blog. https://mael-jouet.blogspot.com/