750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

American Whiskey - by 3006

First & Second Batch

 

Le premier batch provient d'une finition en octaves de Pedro Ximenez, il est embouteillé à 49,4%.

À première vue, nous avons un produit particulièrement gras, qui s'écoule en larges gouttes le long du verre.

Au nez, durant les premières secondes, nous avons un peu d'alcools volatiles, mais tout cela s'efface rapidement. La texture se confirme, c'est bien liquoreux. Le sherry est bien marqué, mais l'équilibre est préservé. Des notions de chocolat praliné apparaissent et grandissent. Il y a un genre de mélange d'épices orientales, mais aussi ses caractéristiques de bourbon. Du caramel, une souche de vanille, de cardamone. 

La bouche est ample, à sa juste puissance, mais comme un ami me l'annonçait, c'est le chocolat qui envahit la bouche. Rarement connu cette sensation. C'est vraiment riche, plus légèrement épicé et boisé que ce à quoi je m'attendais. Il y a également une grosse dose de pruneaux. C'est vraiment une expérience particulière. L'aspect praliné revient à l'assaut, gommant un peu la vanille, l'aspect maïs caramélisé.

La finale sera d'une belle longueur, les arômes seront fondus dans un mélange d'épices, de chocolat. Il y a encore des pruneaux.

Pour un prix approximatif de 45€, franchement c'est à découvrir.

 

Le second provient d'une finition Palo Cortado et est embouteillé à 53,7%.

Il me semble très légèrement plus sec que le premier batch.

Le nez me fait un peu songer à ce Tennessee que j'ai testé plus tôt chez Cadenhead. Il y a également des fruits un peu confits, des épices et un peu plus de puissance. Sans être commun, je dirais qu'il est tout de même plus facile de le rattacher à un bourbon, avec son côté maïs grillé, caramélisé, vanillé. Si le premier est fun et atypique, celui-ci est plus élégant et complexe. Avec l'ouverture nous avons de la cannelle, de la muscade. 

Cette sensation de sécheresse, de boisé est également plus présente ici, mais encore une fois tout semble cohérent. Orange amère, maïs grillé. Des notes empyreumatiques, de pain grillé, de chocolat pur, de café. 

La finale est à l'image de ce qui était présent plus tôt. Un spiritueux sec, avec tout de même progressivement plus de rondeur. 

 

Ces embouteillages ayant titillés ma curiosité, j'ai demandé à Jop de nous en dire plus sur ces sélections si particulières et différentes du reste de la gamme.

Voici sa réponse complète :

 

Salut Seb,

Je suis tombé sur du whiskey américain, en provenance d'une grande distillerie locale, dont la société a fait faillite.

Elle possédait une cuve de 700 litres d'un assemblage de bourbons en provenance de distilleries "secrètes".

Alors je suis allé le goûter et j'ai trouvé que cet assemblage avait un bon potentiel. Toutefois je ne me suis pas précipité pour l'embouteiller.

 

J'ai par la suite pris un vol pour l'Espagne, afin de visiter une tonnellerie et comprendre le processus de fabrication de leurs fûts.

C'est alors que j'ai demandé de produire pour mon stock basé en Ecosse quelques fûts, construits selon des spécifications qui me sont propres.

 

J'ai alors transféré ce whiskey dans ces octaves de sherry de premier remplissage.

Les batch 1 et 2, sont issus de cette maturation de 9 mois, dans deux octaves de Pedro Ximenez pour l'un et deux octaves de Palo Cortado pour l'autre.

 

La grande nouvelle est qu'il y aura encore 3 lots de ce whiskey.

Le batch 3 est issu de trois octaves d'Oloroso.

Le batch 4 de deux Pedro Ximenez et le 5 de deux Palo Cortado. 

Ces trois nouveautés sont déjà embouteillées et nous devrions les rendre disponibles d'ici 2 mois.

 

Les octaves seront réutilisées pour faire mûrir la nouvelle fabrication d'une très petite distillerie aux Pays-Bas (De Bossche Stokers).

Ils font un malt (Légèrement) tourbé, à ma demande.

 

Meilleures salutations à tous.

Jop Boer

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article