750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Balvenie Peat Week 2003

  • The Balvenie 14Y "Peat Week" 2003 / 2018. American Oak. 48,3%.

 

Nez : Le premier nez me fait songer à un irlandais tourbé, voir le Glendronach Peated. La tourbe est à la fois sèche et végétale. C'est dynamique sans être dissipé, il y a du malt gras, à priori ça me semble assez jeune, mais c'est appréciable sur ce genre de profil. Est-ce qu'il y a quelque chose de typiquement Balvenie? Difficile à dire !

 

Bouche : D'un côté nous sommes sur de la légèreté absolue, dans le sens de la délicatesse, d'un autre la fumée est agréablement dosée. En se diluant en bouche, il semble gagner en texture, devenir plus gras. Toujours ce malt "sucré", miel léger, vanille et agrumes un peu acides. Bon, pour dire les choses, j'ai le souvenir d'un Connemara, il me semble que c'est vraiment la même approche. Vraiment un whisky écossais et tourbé qui cultive sa différence, rien que pour ça, ça vaut la peine de l'essayer.

 

Finale : La fumée est longuement présente, toujours sur l'aspect végétal et sec, presque de la poussière de foin, pas le côté sec du bois. Touche de suie, de viande fumée.

Balvenie Peat Week 2003Balvenie Peat Week 2003

Si l'édition parue en 2019 est intitulée The Week of Peat et non plus Peat Week, la série existe et le principe est inchangé depuis 2017, avec un premier lot distillé en 2002 ou 2001.

 

C'est après une visite sur l'île d'Islay que Ian Millar décide de mettre au programme de la distillerie une production qui n'est pas la norme chez Balvenie, même si l'histoire démontre que la pratique n'est pas récente.

 

Une semaine par an sera consacrée à distiller un spiritueux tourbé, dans une période qui précède la maintenance annuelle de l'outil, son grand nettoyage pour faire simple.

Cette façon de faire permet de ne pas laisser de trace de fumée intense pour la production principale.

 

La tourbe provient du nord-est du Speyside et le four bricolé pour l'occasion fonctionne plutôt bien, puisque le taux de ppm tourne aux environs de 30.

 

En parallèle de ceci, il existe une version 17Y Peated Cask.

Elle est née grâce au Master Blender David Steward, qui décida d'employer des fûts ayant contenu du whisky fortement tourbé, pour procéder à un finish de courte durée sur un lot de Balvenie âgé de minimum 17 ans.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article