750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Auchentoshan 21Y

The Nectar of the Daily Drams

 

  • Auchentoshan 21Y "The Nectar of the Daily Drams" 1997 / 2019. 53,4%.

 

Nez : Au départ, je suis sur des confiseries aux fruits rouges. Il semble y avoir une belle empreinte du sherry, mais c'est plutôt pépère, pas de folie, de précipitation. C'est très sirop, avec des notions de réglisse, des épices légèrement pimentées. Comme souvent après la première gorgée, je trouve que le nez est plus expressif. Nous avons une meilleure perception de sa maturation. C'est un whisky des Lowlands, ça ne s'explique pas, mais ça se ressent, par un aspect végétal, floral particulier. Toutefois nous abordons cette palette faite de chocolat, de café moulu, cerise confite.

 

Bouche : La texture est huileuse, mais va avoir tendance à céder à plus de sécheresse, de boisé et ce style piment crus. La puissance est parfaite. Sur la maturation, j'ai la sensation d'un sherry disons léger, donnant plus sur le fruit que sur le balsamique, encore que l'orange qui se développe aurait pu y prendre son bain. Malgré le fait que vraiment ce soit un whisky irréprochable, je ne suis pas adepte du style de la distillerie en général et j'aurais du mal à casser la tirelire. La cannelle est en approche.

 

Finale : La cannelle semble prendre possession de cette finale, plutôt longue, vive. Il reste du bois, des épices et cette palette végétale, de plantes aromatiques. De la pomme verte, moyennement acidulée.

 

En conclusion, c'est un top whisky, avec un budget plutôt élevé tout de même.

Je suis plus à la recherche personnellement du côté pruneaux, cire d'abeilles etc que des épices, de la sécheresse, donc je vous laisserai mon quota de bouteilles sur ce coup.

Mais pour les amoureux de la distillerie j'imagine que ce sera un réel bonheur.

Auchentoshan 21Y Auchentoshan 21Y Auchentoshan 21Y

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article