750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Littlemill 26Y - Hart Brothers

 

  • Littlemill 26Y "Hart Brothers - Finest Collection Cask Strength". 11-1988 / 02-2015. Sherry Butt. 52,5%.

 

Nez : Bon, un Littlemill c'est pas tous les jours. 26 ans dans un first fill de sherry, mais un rendu pas écrasant, qui libère une belle fraîcheur. Le fruité, le confit, le boisé, tout cela va se déclarer progressivement, délicatement. Ce nez est très emballant, sirupeux juste ce qu'il faut, équilibré, j'ai hâte de le déguster. Avec l'ouverture nous avons de l'orange, de petites pastilles aux fruits noirs. Viennent encore gingembre, girofle et chocolat pur.

 

Bouche : Un whisky à double visage, je m'explique. La puissance semble monter et ensuite descendre. Ce qui me marque en premier, c'est sa texture huileuse, plutôt neutre. Ensuite vient un flot d'épices pimentées, mais aussi du bois. Il n'y a pas cette explosion tout de même attendue du sherry, dans ce qu'il a soit de fruité, de chocolaté... enfin vous me suivez. Je crois qu'une goutte d'eau lui fera du bien. Ok nous avons cette fois du chocolat bien noir, du confit de prunes, de figues, mais ça reste faible à mon goût pour cette longue maturation. Attention c'est un produit qui est agréable, mais je trouve un peu décousu, sans ligne conductrice. Avec l'ouverture nous trouvons l'orange, du vieux cuir. Bon, globalement ça reste un peu bordélique, mais un joyeux bordel quoi.

 

Finale : Orange et chocolat amères, du piment. Tabac froid et petits fruits noirs en confiserie. Abricots secs, café serré, girofle. Nous avons une belle complexité, mais aussi une certaine austérité que le nez ne laissait pas trop deviner.

Hart est le nom de famille des fondateurs, les frères Iain et Donald.

 

La société semble être née en 1964 sous le nom de Wine & Spirit Wholesalers & Scotch Whisky Blenders.

 

Avec quelques dizaines d'années d'expérience dans l'industrie du whisky, l'un et l'autre visent l'excellence au travers de sélections très pointues.

 

Alistair sera au début de sa carrière au côté de celui qui était connu sous le nom de Major Hartley, chez Whyte & Mackay, dès 1962.

Il quittera la société en 1975, trois ans après l'arrivée de Richard Paterson, pour rejoindre et consolider l'entreprise familiale.

Il mettra naturellement son expérience en avant en sélectionnant les whiskies de la gamme single malt, mais également par le développement des Blends.

 

Vous trouverez chez Hart Brothers également du Single Grain, mais surtout l'une ou l'autre légende du whisky, comme ce Highland Park 1977 embouteillé à 87 exemplaires et âgé de 36 ans, ou encore un Glenfiddich 1964 de 50 ans dont il ne fut tiré que 67 bouteilles.

 

Dernières précisions, les embouteillages ne sont ni filtrés, ni colorés et le volume d'alcool minimum sera toujours de 46%. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article