750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Le Gin de Christian Drouin

Calvados Cask Finish - Sélection Maison Demiautte

 

Voici Le Gin de Christian Drouin, sélectionné par la Maison Demiautte.

Il s'agit d'un très petit batch de 42 bouteilles, dont la finition s'est faite dans un fût de Calvados.

 

Après avoir passé en revue la sélection de Calvados 2019, voici le Gin du producteur bien connu du Pays d'Auge.

Une première sur le blog qui en appelle d'autres.

 

J'ai en effet eu brièvement l'occasion de tester un autre Gin, qui ne se déguste pas qu'au son de l'apertintaille et que j'espère pouvoir découvrir de manière plus complète cette année.

 

Voici en attendant mes impressions sur ce Small Batch particulier.

 

Au nez :

Ce Gin porte des senteurs d'épices, de fleurs, à la manière d'une eau de parfum. Son nez va s'ouvrir sur des baies fraîches, dont du genévrier. Il y a du gingembre, ce qui contribue encore à donner cette sensation de fraîcheur. Bien entendu la pomme est immanquablement présente, elle semble en excès de maturité, délivre une certaine minéralité, ce qui s'accorde bien avec l'ensemble. 

C'est en se "réchauffant" juste un peu dans le verre qu'il va délivrer tous ses secrets. Je n'ai même pas envie d'y ajouter de Tonic.

 

En bouche :

Il se déguste parfaitement pur, c'est tellement doux, agréable aux sens.

C'est le gingembre qui me plaît le plus, c'est frais et épicé à la fois, elle est bonne cette petite tisane. Orange amer et genévrier, tout dans la finesse, alors que parfois c'est quelque chose qui me semble excessif. La pomme blette, très bon, avec toujours cette apport minéral.  

C'est très équilibré, savoureux,... Bon je ne suis pas un grand spécialiste du Gin, mais je suis un vrai gourmand et c'est le genre de bonbon que j'aime.

 

La finale :

Ok là c'est la pomme reine, légèrement acidulée, gourmande et aussi un peu minérale. Il reste du gingembre, des notes citronnées.

Ce qui me plaît globalement c'est la fraîcheur, l'absence de sensation d'alcool, le mariage des saveurs et bien entendu la finition. Décidément la famille Drouin ne fini pas de me surprendre.  

La maison Drouin existe depuis 1960 et est l'oeuvre de Christian Drouin. Il va acheter une ferme ainsi que les vergers qui l'accompagne. Aujourd'hui encore une partie de la récolte employée provient de ces terres, bien qu'un apport de fruits d'autres vergers de la région vient grossir la production.

Le fils du fondateur, nommé Christian également va rejoindre son père dans cette entreprise en 1969.

Durant vingt ans toute la production va être stockée, rien ne sera commercialisé, chaque millésime conservé individuellement.

Cette période sera également l'occasion pour le duo d'acquérir de vieux Calvados.

En 1979 le stock étant jugé suffisant, les premiers embouteillages quitteront la ferme et les productions du Pays d'Auge partiront à la conquête des meilleures tables, mais également des cavistes.

Le succès sera au rendez-vous, tant et si bien que la production sera transférée au début des années '90 dans une ferme plus adaptée aux volumes à traiter, à Pont l'Évêque. 

 

En 2004 la troisième génération intègre la distillerie en la personne de Guillaume Drouin, agronome et œnologue.

En 2013, il remplacera son père à la tête de la société, bien que les assemblages soient toujours réalisés en famille. 

 

Drouin possède une trentaine de variétés de pommes, les vergers se développent selon des méthodes biologiques.

Dans ce cas le marc de fruits est pressé afin d'obtenir 65% du jus, un processus permettant de n'extraire que le meilleur des arômes, tout en évitant l'âpreté. 

Il va macérer quelques heures, avant de passer en fûts pour une fermentation dont la durée dictera la destination finale, du plus jeune Calvados au plus Vieux et complexe pour un cidre de 12 mois par exemple.

C'est un double passage dans un pot still de 2500 litres qui permettra d'obtenir un alcool de 70%.

Pour la maturation Drouin utilise toute une palette de fûts, qu'ils soient de vins comme le Banyuls, ou de Porto, de Sherry, chacun apportant douceur et subtilité.

 

Drouin produit également du pommeau, qui est un mélange de Calvados pour 1/4 et du jus frais de pommes pour 3/4 et qui vieillira encore 14 mois en fûts.

Il y a aussi un gin dans lequel nous retrouvons les 30 variétés de pommes, mais également 8 botaniques.

La Blanche, qui est un distillat de cidre n'ayant pas connu une maturation en fûts, un cidre poiré et bien entendu toute une gamme de Calvados allant des assemblages du type VSOP ou XO, hors d'âge, 25 ans aux millésimés, en passant par les expressions qui sont des single cask pour lesquels un travail supplémentaire sur le bois sera réalisé, comme un finish par exemple.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article