750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

The Matsui

The Peated - Japanese Whisky

 

  • The Matsui 'The Peated' 2019. Matsui Shuzo Distillery Bottling. 48%.

 

Nez : Ah ce nez est vraiment pas mal au premier abord. La tourbe est directement présente, avec par moment de petits kicks typés caoutchouc brûlé. Pour le reste c'est assez proche de ce que pourrait offrir un jeune Kilchoman, avec la céréale, des influences citronnées, de la saumure. C'est plutôt gras, vif et équilibré. 

 

Bouche : Sur la texture, elle reste grasse, enveloppante. Pour comparer un peu à du connu, je dirais ici que nous sommes complètement dans le jardin de Laphroaig, de son édition phare, le 10Y. La tourbe est médicamenteuse, végétale. La deuxième lampée va apporter du fruité, de l'abricot, mais aussi de la vanille, du miel. Dans l'ensemble cela me semble plutôt jeune, dynamique, mais cohérent. 

 

Finale : Très longue, sur la fumée et la céréale. Cette approche pharmaceutique persiste, l'aspect caoutchouc brûlé du début est de retour. Du sel résiduel. En conclusion, je trouve ce whisky japonais très écossais dans son style, ce qui est un bon point d'une certaine manière, puisque cela confirme la maîtrise de la distillerie. D'un autre côté, il y a du monde sur ce segment et il n'apporte pas de réelles différences, si ce n'est le prix. En conclusion, c'est un très bon produit pour lequel vous débourserez un peu plus, histoire d'apporter un peu d'exotisme à votre collection.

 

Le whisky Matsui est produit au sud ouest du Japon, à Kurayoshi dans la préfecture de Tottori, région de Chugoku.

La compagnie fut fondée en 1910, produisant de manière historique le Saké.

 

Il s'agit d'une distillerie à taille humaine, qui à l'image de consœurs écossaises, investi dans la notion de famille, appliquant une philosophie et une vision d'avenir commune à chacun.

 

Sa sélection de whisky se compose de trois références, qui rappellent toutes sa terre natale.

D'abord le Kurayoshi, décrit comme un pur malt, appellation qui n'existe plus en Europe, probablement comparable à un blended malt.

Cette version est habituellement vieillie en fûts de chêne blanc, qu'ils soient neufs ou ex-sherry, voir un mélange des deux.

Majoritairement embouteillé à 43%, certaines versions affichent un très beau 50%, voir 55%.

Outre les NAS, il existe en 8Y, 12Y et 18Y.

 

Ensuite vient le Tottori, le blend de la famille qui va se décliner en de nombreuses versions d'âges.

Les NAS bien entendu, mais encore des 16Y, 20Y, 25Y et d'autres, jusqu'à 30Y.

 

Enfin vient le Matsui, Single Malt de son état, il aura pour particularité de vieillir bien souvent dans des fûts rares, comme le Mizunara, qui est un chêne japonais, ou encore le Sakura qui est du Merisier.

Embouteillé à 48%, il est le seul à proposer une édition tourbée.

 

Si le whisky n'est pas filtré à froid, il semblerait qu'une filtration sur de la roche volcanique soit effectuée (À vérifier).

Les fûts son stockés dans des galeries souterraines du Mont Daisen tout proche.

 

La distillerie propose également deux liqueurs, le Matsui Whisky Umeshu, qui est un mélange de whisky et de liqueur de prunes, à consommer sur glace ou avec de l'eau gazeuse.

Le Matsui Brandy Umeshu quant à lui est un mélange de vin de prune et de Cognac, qui se marie avec de la glace, de l'eau pétillante, voir du soda.

The Matsui

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article