750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Bunnahabhain Peated 2014

Duncan Taylor - The Octave -

Sélectionné par Maison Demiautte

  • Bunnahabhain Peated 4Y Duncan Taylor 'The Octave' - 2014/2019. 3 months in Sherry Octave. Single Cask n°3822813. 103 Bottles. 53,5%. Sélectionné par Maison Demiautte (Belgium).

 

Nez : Complètement Islay, avec cette fumée qui vient chatouiller les narines, éveiller les sens. L'ensemble est rond, la texture me paraît beurrée, avec cet aspect miellé, vanillé. Immédiatement il se dégage une atmosphère maritime, avec du sel en quantité généreuse, qui vient s'associer à un malt doux et sucré. Il donne immédiatement envie de le porter à la bouche. Toutefois, ce n'est pas un whisky à boire à l'arrache. L'ouverture va voir se poser un peu tout ce sel et laisser se diffuser de légères notes chocolatées, quelques agrumes légèrement acidulées. Camphre.

 

Bouche : C'est de l'océan concentré, le sel abonde de partout. L'alcool pour un whisky de cet âge est incroyablement intégré, pas le moindre défaut de ce côté, la puissance est totalement transmise comme support aux arômes. Du coup nous pouvons profiter de sa texture, qui conserve une certaine rondeur. L'ouverture sera très certainement profitable à la bouche également. Nous aurons très clairement de cette influence de l'Octave de sherry, avec du chocolat qui se confirme, des agrumes entre amères et acidulées, des notes de fruits rouges, même s'il persiste du camphre, du tabac, du bois brûlé. 

 

Finale : Très belle et persistante fumée, sur le charbon de bois. Une amertume s'installe, issue des zestes d'agrumes. Encore quelques influences de la finition, du bois, chocolat noir. Très belle surprise.

Dire que ce jeune Islay n'a que quatre ans...

En ce début d'année, c'est déjà le troisième ou quatrième jeunot qui fonctionne bien et me conforte dans l'idée que l'âge justifie bien des choses, comme le prix dans le cas d'un vieux single malt, mais pas nécessairement qu'on l'ignore à contrario.

 

Je ne vais pas rappeler ce jeune Caol Ila 7Y qui remporte le trophée Malt Maniacs dans sa catégorie, ce Ardmore de 5Y totalement bluffant....

 

Celui-ci rejoint ceux-là, par sa maturité, sa palette aromatique, mais attention je répète... ne pas se précipiter avec ce Bunna, ou votre jugement risque d'être altéré par son intensité et la présence au premier plan de sel ultra dominant.

Mais si vous avez apprécié des Bunna du genre Margadale de chez Elements of Islay, celui-ci devrait largement combler vos attentes.

J'ai d'ailleurs ce même sentiment, qu'il est au départ plutôt difficile de le rattacher au style de la distillerie, sur ses versions officielles il s'entend, mais il s'agit de la même gourmandise, sur des influences un peu différentes que le Elements.

 

Pour un budget d'environ 60€, je suis candidat pour adopter une des 103 bouteilles sans problème.

Bunnahabhain Peated 2014
Bunnahabhain Peated 2014
Bunnahabhain Peated 2014
Bunnahabhain Peated 2014

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article