750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Bruichladdich 26Y 'Liquid Treasures'

 

  • Bruichladdich 26Y Liquid Treasures 'Faces of Angkor - Special Edition' - 1990 / 2017. Bourbon Hogshead. 47,3%.

 

Nez : Très frais et fruité, sur de l'abricot, de la pêche. Il possède une texture inspirée du beurre doux, du miel, mais essentiellement il prendra le parti de la minéralité, que j'associe à une certaine neutralité, qui m'indique qu'il faudra être patient et très attentif aux variations. Je m'y attendais un peu, mais je retrouve des fruits blets, comme la pomme, le coing, des arômes que j'associe volontiers à une distillerie comme Glenlossie. Un style que j'apprécie, mais qui j'avoue pourrait paraître plat comparativement à ce qui se fait de nos jours, je dirais même proche de certains whiskies de grain.

 

Bouche : S'il montrera un soupçon d'épices, de sirop de citron, de miel, nous conserverons cette sensation de quiétude absolue. Catégorie whisky de méditation à tous les niveaux. Très fin, sur un caramel crémeux, gras, mais pas extrême. Retour des fruits blets, verts, pomme, poire, mais aussi pêche, agrumes. Sans être un feu d'artifice en bouche, ce Bruichladdich est somptueux d'élégance, de souplesse, vraiment une distillerie de cœur pour moi. 

 

Finale : Elle mêlera sécheresse et fraîcheur mentholée proche de la tisane, ce qui fera une très belle association. Longue, nous retrouvons vraiment cette sensation de pomme à chaire blanche, légèrement acidulée.

En octobre 2017, nous avions la chance de poser quelques questions à l'importateur exclusif pour la Belgique de Liquid Treasures, qui n'est autre que Jürgen Vromans, également fondateur de The Whisky Mercenary.

C'est lors du whisky festival de Liège que nous l'avons rencontré, mais aussi que nous avons sélectionné ce Bruichladdich.

 

À l'époque, en 2017, il avait embouteillé 25 whiskies et un seul rhum.

Cependant il évoquait l'arrivée prochaine de spiritueux moins connus chez nous, comme le Mezcal, mais également quelques nouveautés en rhums.

En ce début d'année 2019, c'est chose faite, puisque Jürgen importe un Mezcal artisanal, décliné en 4 ou 5 versions.

Il s'agit du Nucano, conçu à partir de 100% d'agaves, à Oaxaca.

L'une des variétés est la Cuishe, proposée sous l’appellation Joven, les trois autres proviennent de l'Espadin, en Joven, Reposado et Añejo.

 

La Cuishe est une variété sauvage, qui confère au Mezcal un caractère minéral et épicé.

L'Espadin est la variété star du Mezcal, elle est issue d'un mode de culture en fermes d'agaves.

 

Notez qu'il existe plusieurs dizaines de variétés d'agaves, ce qui donne envie d'explorer leurs différences respectives, lorsque j'en aurai fini avec le whisky... enfin si ça arrive un jour.

Du côté des rhums, la palette est bien plus large également, notamment grâce à sa collaboration avec l'embouteilleur Kintra.

La liste se compose de noms évocateurs, Caroni 19Y, Enmore 27Y, Monymusk 11Y, Port Mourant 13Y, Foursquare 12Y, Venezuela 13Y ou encore un Barbancourt embouteillé seul et bien entendu tous cask strength.

J'allais oublier une distillerie secrète, avec une édition Barbados 18Y.

 

Notons également un Heaven Hill 2009 embouteillé en 2018, qui rejoint le Tennessee bourbon de 2017.

 

Voilà donc juste un petit mot d'un embouteilleur indépendant belge qui ne lâche rien et que vous croiserez certainement au détour d'un salon du whisky ou du rhum.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article