750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Teeling Single Pot Still

L'histoire d'une renaissance

Voici une distillerie que nous avons la chance de suivre presque depuis ses premières heures.

En effet nous avons eu depuis sa renaissance, la possibilité de faire un retour de nos impressions au sujet des éditions successives, comme la série Revival, Brabazon, Single Cask, éditions exclusives etc... dont cette incroyable version 24Y For The Nectar.

Nous avons proposé outre quelques pages de son histoire, une description de ses inspirations et aspirations.

Dès lors nous nous attarderons essentiellement sur l'édition Pot Still, ainsi que sur le New Make "Spirit of Dublin", qui donnera un point de comparaison avec d'autres produits de ce genre déjà rencontrés.

 

C'est aujourd'hui que nous pouvons juger non d'un aboutissement, puisque c'est en réalité ici que tout commence, même si ce premier embouteillage est le fruit d'un travail acharné produit ces dernières années.

 

J'ai eu la chance de pouvoir assister à une masterclass privée, en compagnie de Christopher Hayes, European Brand Ambassador de la Teeling Distillery.

En voici un petit retour.

L'histoire de la famille Teeling est intimement liée au quartier des Liberties.

En effet dès 1782, Walter Teeling fonde sa distillerie à proximité de School Street, au tout début de l'âge d'or du whiskey, puisque l'on dénombre plus de trente distilleries dès le 19ème siècle, dont les familles propriétaires Jameson, Powers, Millar ou encore Roe.

La nouvelle Teeling, s'implantera en 2012 à Newmarket, à 650 mètres de là et sera en 2015 la première à y produire un whiskey depuis 125 ans.

 

En résumé, courte page d'histoire ce quartier "Des Libertés", qui a été délimité à partir du 13ème siècle.

Il s'agissait de préserver une partie de la ville des juridictions Anglo-Normandes.

Cela se traduira par des tribunaux indépendants, ainsi que la gestion des douanes, ou même l'absence de certains impôts.

Cela favorisera le développement d'activités économiques, comme le tissage de la soie et de la laine, mais aussi des activités brassicoles, ou de distillation.

Bien entendu ces territoires étaient contrôlés par des paroisses, comme Saint Patrick (Dont il est toujours possible de contempler la Cathédrale Médiévale), Sainte Catherine, Christchurch...

Tous ces privilèges prirent fin en 1840.

L'une des figures emblématiques des Liberties sera William Brabazon, dont j'ai dressé un bref portrait dans l'article consacré à l'embouteillage éponyme proposé par Teeling, en juin 2017.

 

The Liberties est bien entendu le fief de la maison Guinness, avec ses plus d'un million et demi de visiteurs à l'année.

Mais Teeling n'a pas à rougir, puisqu'en 2018 elle a vu le passage d'environ 370.000 visiteurs.

Il semble par ailleurs que cette initiative, donne des ambitions à de nouveaux producteurs, puisque depuis 2017 est arrivé Pearse Lyons, en 2018 Dublin Liberties et que d'autres sont également en développement. 

L'édition ci-dessus est le batch 2 et pour cause, le tout premier batch n'était disponible que dans quelques points de vente, dont la distillerie bien entendu et l'aéroport de Dublin, pour ceux qui y auraient fait escale et oui il semble que tout soit vendu.

Les 100 premières des 6000 bouteilles produites, numérotées auront fait l'objet d'une vente aux enchères au profit d’œuvres de bienfaisance.

La toute première bouteille a été vendue 10.000 livres, un record.

 

Avant tout il faut savoir qu'un batch chez Teeling se compose d'environ une soixantaine de fûts, ce qui fait que chaque sortie est relativement limitée et ce sera encore le cas sur notre territoire, ce qui impliquera pour ce batch 2, qu'il n'y en aura pas forcément chez tous les cavistes.

 

Aujourd'hui Teeling produit environ 500.000 litres d'alcool pur par an, en sachant que sa capacité maximum est estimée à 800.000 litres. Elle utilise un bon nombre de céréales, mais surtout un panel de fûts impressionnant, en plus de ses partenariats, qui donnent lieu aux éditions "Small Batch Collaboration" et j'y reviendrai prochainement avec deux de ces collaborations particulières.

(Teeling consacre environ 1/4 de sa production à l'expérimentation sur divers types de fûts).

 

Toutefois, ce Single Pot Still distillé en 2015 et embouteillé en janvier 2019, se montrera très traditionnel, bien que sa recette s'éloigne un peu des minimas imposés.

En effet si la réglementation impose un minimum de 30% d'orge malté, 30% non malté et le reste d'une autre céréale non maltée, Teeling a fait plutôt le choix de n'utiliser que de l'orge et ce à 50/50.

Le passage dans les washbacks en bois et inox durera entre 4 et 6h, quant à la fermentation, elle prendra entre 4 et 5 jours.

La distillation sera triple, pour un volume initial de 9000 litres par passe.

Dans les trois alambics de conception italienne, nommés Alison, Natalie et Rebecca, des prénoms des trois filles de Jack Teeling, le volume d'alcool se concentrera de 25% à 55% et enfin entre 80% et 84% au final.

Le spiritueux sera ramené à 66% afin d'être placé dans les fûts, un mariage d'ex Sherry - Bourbon - Vin blanc à priori.

Le Poitin (Poteen), ou New Make sera embouteillé en édition limitée et au titrage de 52,5%, la version vieillie du Single Pot Still sera réduite à 46%.

Les chais se situent à 50km de la distillerie et la part des anges est estimée à environ 5%.

Une moyenne qui semble diminuer au delà de la première année, pour atteindre plutôt 2% ou 3% sur le long terme.

A noter que les whiskey tourbés, ne seront distillés que deux fois.

 

Petite parenthèse sur ce new-make, puisque j'ai eu la possibilité d'y goûter, voici mon retour.

Il possède tout ce qu'un très bon spirit doit posséder. Il est gras, enveloppant, toutes ses huiles sont préservées. Bien entendu il laisse parler la céréale, avec toutefois une présence citronnée. En bouche il est d'une extrême douceur malgré sa puissance, il tapisse la langue, reste gras, huileux. C'est un produit directement agréable, on comprend bien la maîtrise du distillateur et que seul un mauvais choix de fûts pourrait avoir pour conséquence de nuire à son enfant. La finale offre de la pomme à chair blanche, des agrumes. Fin et élégant, je n'ai aucun mal à imaginer le résultat dans une dizaine d'années, car j'ai pris plaisir à le découvrir. 

 

  • Teeling Single Pot Still. Bottled B2:01/2019. 46%.

 

Nez : Si dans les premières secondes il fera preuve d'une jeunesse évidente, avec ce côté new make, céréalier, assez rapidement il offrira un autre visage. Très fin, avec des fruits qui s'installent, pomme, poire, pêche, orange. Une touche de miel, un début de caramel. Étrangement c'est un whiskey qui malgré son jeune âge va demander un peu de temps pour s'ouvrir.

 

Bouche : Très douce, toute en finesse. Bien entendu nous sommes toujours sur des notes de céréale, mais peut-être déjà moins sur cet aspect clairement new-make. Boisée, avec un apport d'épices poivrées abondant, mais sans que cela ne casse la structure d'ensemble. Cela reste très jeune, mais ça l'est, donc je ne vois pas où est le problème. Il lui faudra un temps de mâche plus long, pour libérer de la vanille, avec un caramel crémeux qui souhaite se confirmer. Présence d'agrumes, amertume, amandes fraîches.

 

Finale : Amère, sur la peau d'agrumes. Végétale, un genre de décoction aux plantes, thé. Boisée, sèche, avec encore des épices, fruits secs.

 

Alors est-ce un produit dont il est possible de se passer ? Ben oui et non !

 

Oui pour l'amateur de whiskies complexes, âgés et pas franchement intéressé par le whiskey et son histoire.

 

A contrario non pour le curieux, celui qui souhaite justement partager ce moment d'histoire, ce passage de flambeau, mais aussi pour l'amateur de whiskey, qui pourra de cette manière observer l'évolution de la production Teeling à partir du temps initial.

 

Merci à Christopher Hayes pour sa présentation

 

Petite rediffusion de l'article du 14 mars 2017. 

 

"La Saint Patrick est une fête Chrétienne à l'origine, fêtée en Irlande mais aussi dans le monde entier le 17 mars, où les citoyens du monde deviennent pour un jour citoyens irlandais.

 

Cette fête n'est en rien la fête nationale, en réalité il n'existe pas de fête nationale irlandaise, au sens où nous pourrions l'entendre ailleurs.

 

Saint Patrick était un Évangélisateur qui par le symbole du trèfle enseigna le principe de la trinité au peuple.

Dans le même genre, le trèfle n'est pas le symbole officiel de l'Irlande, il s'agit de la harpe celtique.

La légende veut que son action aurait eu pour effet de faire disparaître tous les serpents de l'île, les serpents symbolisant les croyances polythéistes. 

 

La célébration purement religieuse date probablement du neuvième siècle, à ce jour elle est bien plus festive, dans le sens de la puissance festive du peuple irlandais et la capacité à tout repeindre en vert, jusqu'au fleuve Chicago lui même.

Toutes les grandes villes du pays proposent des parades, mais durant plusieurs jours, c'est surtout l'occasion de faire la promotion de la culture, par le théâtre de rue, les concerts... dont les centaines de milliers de visiteurs peuvent profiter.

L'Irlande compte de nombreux expatriés, alors je ne connais pas bien l'histoire du pays, mais c'est en partie dû à une période douloureuse de l'histoire, où famine et maladie s'acharnèrent sur la nation entière.

Aujourd'hui le pays semble se porter au mieux et des pubs fleurissent dans toutes les grandes villes du monde.

 

Le whiskey dans tout ça? Et bien le whiskey irlandais reprend des couleurs, pas du vert, ou alors vraiment vous en avez trop consommé, mais vert c'est le seuil critique quand même...

Je le trouve en général très fin et élégant et je crois que dans le futur je vais essayer de m'y intéresser plus. Je compte sur Teeling, pour me faire découvrir les joyaux de Dublin.

 

Fêtez bien ça, avec modération, Happy St Patricks Day à tous".

Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still
Teeling Single Pot Still

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article