750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Rémy Martin 1738 Accord Royal

 

  • Rémy Martin 1738 Accord Royal - 'Fine Champagne Cognac' 40%.

 

Nez : Celui-ci laisse présager d'une texture onctueuse. Il est fait de miel, de caramel crémeux, de dates sucrées. Par certains abords il ressemble à l'un ou l'autre xérès. Délicat, chocolaté, une pointe d'épices, quelques fruits confits. Du pain toasté, pruneaux. 

 

Bouche : Douce et pour confirmer ma première sensation, onctueuse. D'abord de ces saveurs de miel, de caramel. Ensuite vient ce caractère fruité, fruits confits, figues, pruneaux. Un soupçon de poivre, de bois. A nouveau il y a de ce caractère proche de quelques sherry, pain grillé, cacao torréfié. 

 

Finale : Elle va gagner en sécheresse, en épices, en bois. Une légère amertume de caramel et toujours cette présence chocolatée. Enfin il y a des fruits cuits, cerises, prunes.

 

En tant que total novice en Cognac, je suis très satisfait de cette découverte.

Un produit facile à aborder, dont les arômes sont distinctement perceptibles, avec un bel équilibre, c'est pour moi un bon début. 

Cette édition 1738 Rémy Martin célèbre un fait historique pour cette maison qui elle existe depuis 1724, à savoir un "Accord Royal" reçu de Louis XV, autorisant les fondateurs à planter de nouvelles vignes, alors même que cela était interdit sur l'ensemble du territoire français.

Il est dit que celui-ci a offert ce droit comme une marque de reconnaissance à la qualité de la production.

 

C'est Georges Clot, ancien maître de chais, qui redonna vie à une recette de l'époque.

Cet assemblage comporte 65% de Grande Champagne, alors que la législation AOC impose un minimum de 50% en provenance de ce terroir et 35% de Petite Champagne.

Certains Cognacs qui composent cet assemblage sont âgés de plus de vingt ans.

 

Rémy Martin va pour produire son Cognac, employer trois principaux cépages, Ugni Blanc, Colombard et Folle Blanche.

 

Depuis 1966 le travail est réalisé en collaboration avec un millier de viticulteurs, qui soumettront les eaux de vie pour vieillissement dans les chais Rémy Martin.

Chais d'une capacité de 140.000 fûts de chêne Limousin, ce qui constitue une part des anges globale démentielle.

Les raisins seront récoltés entre septembre et octobre, pressés et placés en fermentation durant cinq à sept jours, jusqu'à obtention d'un vin dont la teneur en alcool est située entre 7% et 9%.

Ce vin sera sec, acide et naturellement sucré.

 

Les eaux de vie ainsi obtenues après une double distillation dans de petits alambics en cuivre, posséderont une teneur en alcool portée à 70%.

 

Citons le VSOP, assemblage d'une centaine d'eaux de vie âgées de 4 à 15 ans.

55% Grande Champagne pour 45% Petite Champagne, dont la phase de mariage sera réalisée dans de vieux fûts de chêne du Limousin.

Un Cognac à consommer sec ou en cocktail.

 

XO Excellence possède quant à lui 85% de Grande Champagne, contre 15% de Petite Champagne.

Ce sont plus de 300 eaux de vie, qui vieilliront entre 10 et 37 ans, avant assemblage.

L’appellation XO est normalement obtenue pour des eaux de vie de minimum 6 ans, Rémy Martin porte cet âge minimum à 10 ans.

 

L'édition Centaure de Diamant contient un assemblage d'eaux de vie âgées de 20 ans à 50 ans.

90% de Grande Champagne, contre 10% de Petite Champagne et une sélection de 400 eaux de vie différentes.

 

N'oublions pas la magnifique carafe Louis XIII, qui contient un Cognac 100% Grande Champagne Premier Cru.

Un assemble de plus de 1000 eaux de vie, dont les plus anciennes de la maison.

Le prix étant d'environ 2500€, il est peu probable que je puisse en faire la découverte sur ce blog, mais tout est possible.

 

Pour poursuivre l'exploration de ce spiritueux, je vous convie à relire l'article de mon confrère Christophe juste ci-dessous, intitulé "Le Cognac, la base...".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article