750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

CI11 Elements of Islay

 

  • Caol Ila 'Elements of Islay CI11' 2008/2018. Oloroso Sherry Finish. Full Proof - 55,4%.

 

Nez : Cette fumée fait songer à un feu de charbon de bois, clairement il appelle au barbecue, puisque viennent s'associer des notes de viandes grillées. C'est ensuite un fond bien plus salé, plus maritime, plein de fraîcheur, qui arrive. Nous avons avec cette note d'orange un signe de sa finition, elle vient avec de la texture, c'est plus gras, légèrement citronné aussi. Un nez qui fait vraiment passer son full proof tout en douceur. Petites notes de camphre, de caoutchouc. Des fruits rouges apparaissent, accompagnés de senteurs chocolatées.

 

Bouche : Superbe d'intensité, mais également superbe de maîtrise. Nous avons cette association entre cette même fumée de charbon de bois et le côté très huileux, fruité. L'influence de la finition est très perceptible, réussie, bénéfique. Ensuite nous aurons une phase bien plus salée, herbacée qui va durer. Prenez le temps de le conserver en bouche, pour qu'apparaisse cette sensation chocolatée très sympa. 

 

Finale : Plus médicinale, avec cette pommade camphrée. Du sel encore, Du cacao accompagné de fruits rouges, d'agrumes. Bon légèrement plus sèche et fumée à souhait bien entendu.

 

Cette onzième édition de Caol Ila a été embouteillée à seulement 1206 exemplaires de 50cl.

Elle aura connu une finition dans des fûts de sherry durant un an et demi.

 

Très abordable, trouvable aux environs de 45€, pour 50cl c'est vrai, mais cela reste du domaine du réel.

 

Je trouve au nez une belle richesse et surtout un parfait équilibre puisque cette fumée est intense, mais pas totalement dominatrice. En effet elle laisse pas mal de place au résultat du passage en fûts d'Oloroso.

A son niveau et pour le prix, il fera l'affaire de tous, mais je songe particulièrement aux personnes qui découvrent les whiskies plus puissants et puissamment tourbés, c'est un passage idéal, si pas obligatoire.

C'est un produit qui a encore de la marge, il pourrait encore gagner en maturité et en complexité, il sera moins adapté à de fins connaisseurs des productions de cette île magique.

Toutefois dans l'ensemble cela reste un beau produit.

 

Comme vous aurez pu le remarquer, depuis 2017, c'est sous la nouvelle appellation de 'The Whisky Exchange', créé en 1999 à Londres par les frères Singh, que sont embouteillées les éditions successives de Elements of Islay, 'Elixir Distillers' fondée la même année.

The Whisky Exchange qui par ailleurs est l'une des plus grandes plaque tournante de la vente en ligne, avec pas moins de 4000 références au catalogue.

 

L'utilisation du nom de cet embouteilleur indépendant, spécialisé dans le whisky, souvent écossais mais aussi irlandais ou japonais, permettra certainement d'opérer une distinction entre les diverses activités du groupe.

Elixir Distillers, apporte son expérience du marché international, de l'assemblage, avec une exportation sur une vingtaine de destinations.

Rappelons que TWE, a commencé dès 2005 avec la collection 'The Single Malt of Scotland', une sélection de whiskies écossais millésimés.

Elements of Islay est arrivée en 2006 et trois ans plus tard Port Askaig.

Trois références présentes au Festival du Whisky de Liège 2019, avec lesquelles coexistent les Navy Rum et Black Tot.

 

Cette série est vraiment très intéressante, présentée dans ces magnifiques petites bouteilles au style pharmaceutique.

J'y ai découvert au fil du temps des éditions exceptionnelles de Ardbeg, de Lagavulin ou encore de Laphroaig, mais objectivement j'ai été freiné par le prix.

J'ai par contre été totalement séduit l'an dernier par les éditions Margadale, un coup de cœur, à un prix bien plus raisonnable.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article