750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Penderyn Madeira Finish

  • Penderyn Aur Cymru Madeira Finish - Bourbon Barrels & Madeira Wine Casks Finish. 46%. (2018).

 

Nez : De toute évidence il est dominé par les fruits mûrs et sucrés. Particulièrement miellé et vanillé, il fait figure de véritable douceur. Tout en générosité avec de la pêche et finalement quelque chose que je rapproche du sherry, du chocolat, moka, du raisin sec.

 

Bouche : Du poivre viendra picoter la langue, mais les fruits vont se mêler à cela, ramener de la douceur. Si elle est plutôt grasse, des notes plus boisées viendront établir un parfait contre pouvoir. Du miel, à nouveau chaperonné par la vanille et ces mêmes fruits mûrs, pêche, raisin. Un retrait sur les végétaux.

 

Finale : Ce sont bien des végétaux sous une forme liquoreuse qui persistent. Banane séchée, fruits secs. Fin sur le moka, sans oublier des épices bien poivrées. 

 

Nous sommes dans un bon rapport qualité prix, même s'il ne fait pas preuve d'une extrême complexité.     

Son nez gourmand et fruité, les épices de la bouche, une finale à nouveau changeante, dans ses limites, il s'adresse selon moi plutôt aux novices.

Un whisky qui ne souffre d'aucun défaut majeur, parfait pour découvrir le monde des saveurs associées au whisky.

A titre personnel je reste plus convaincu par la même édition, mais Portwood finish.

 

Bien que l'art de la distillation semble remonter très loin dans l'histoire du Pays de Galles, Penderyn est bien seule aujourd'hui à y produire un whisky single malt, "commercialisable". 

 

C'est un projet né dans un Pub où se retrouve une bande d'amis dans les années '90, ressusciter cette discipline disparue depuis plus d'un siècle, puisque la dernière distillerie en date, "Frongoch" a fermé ses portes en 1903, alors qu'elle fut fondée en 1889.

 

C'est à Brecon, historiquement appelé Penderyn, aux abords du parc national  des Brecon Beacons, qui englobe le Fforest Fawr, un des cent géo-parcs dans le monde gérés par l'UNESCO.   

Bien entendu il faudra quelques années avant que le distillat ne coule à Penderyn, mais le premier mars 2004, en présence du Prince de Galles ce fut fait....

 

La suite dans l'article ci-dessous, datant de 2017 et oui déjà.

Je ne saurais trop recommander la lecture de l'interview de Gaëlle Picard et Aista Jukeneviciute juste après.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article