750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Soirée Longueteau à la Maison Demiautte

Ce mercredi 14 novembre se tenait pour la toute première fois à la Maison Demiautte, une masterclass.

Celle-ci étant consacrée au célèbre rhum guadeloupéen, Longueteau.

 

Vous le savez certainement si vous suivez le blog depuis un moment, cette maison à une place particulière dans ma vie de blogueur, d'amateur de spiritueux et cela tient à plusieurs choses.

D'abord c'est ici que j'ai passé pour la première fois la porte d'un commerce spécialisé et la frontière invisible qui sépare le monde des alcools de celui des spiritueux.

Il y a eu au départ un facteur géographique évident, mais aujourd'hui après avoir vu ma place dans cet univers évoluer, il est surtout question de cœur.

J'y suis régulièrement pour représenter les différentes marques lors de portes ouvertes, j'ai été le témoin d'une incroyable volonté de progression, d'une expansion du magasin, j'ai la chance de partager les confidences au sujet des projets futurs, car oui si vous avez déjà pu constater les changements de ces dernières années, il ne s'agit que d'une phase du projet final.

J'ai surtout eu la chance de trouver là une entreprise familiale, prête à m'accueillir et m'épauler, bref une réelle amitié est née progressivement.

Je dois ajouter pour être complet, que mes diverses activités à ce sujet, me conduisent régulièrement à faire de nouvelles rencontres, d'où naissent souvent des relations très amicales.

 

Cette masterclass représente dans tout cela, un nouveau tournant.

Cette possibilité d'apprécier en petit comité, en compagnie d'un ambassadeur impliqué directement dans la vie, le fonctionnement d'une distillerie, un produit, une gamme, dont vous n'ignorerez plus rien.

C'est en conclusion l'occasion de vivre quelque chose de très différent des portes ouvertes.

Bien entendu si les débuts comportent souvent une part d'hésitation, il est acté que ces événements se tiendront désormais de manière plus ou moins régulière, qu'ils seront étudiés de façon à proposer  un plaisir à chaque fois renouvelé. 

 

Longueteau

 

Le domaine où se situe la distillerie, le Marquisat de Sainte-Marie, hébergeait une sucrerie, l'habitation Espérance, qui sera transformée en distillerie par Louis Philippe Henry Longueteau en 1895, ce qui en fait la plus ancienne toujours en activité.

Quarante cinq ans plus tard il fera également l'acquisition de Mon Repos, dont la marque persiste malgré sa disparition début des années '60.

En 1950 va débuter la vente de rhum, mais aussi l'exportation.

Il y a actuellement 6 distilleries à Basse Terre, ainsi que 3 à Marie Galante.

 

Le propriétaire actuel est François Longueteau et ce depuis 2005, alors qu'il en est le distillateur depuis 1979.

Désormais la cinquième génération est active dans la société.

Fait plutôt rare, la distillerie possède ses propres cultures de cannes, dont de la canne bleue, mais elle possède également ses machines, ce qui permet une récolte maîtrisée dans le temps, mais surtout lorsqu'elle atteint un niveau de brix satisfaisant.

La propriété se divise en 12 parcelles en monoculture, ce qui signifie que chacune ne possède soit que de la canne bleue, ou de la canne rouge, les deux variétés employées par Longueteau.

En tout ce sont 70 hectares où poussent les cannes, dans une optique de limitation des traitements chimiques, par l'utilisation des vinasses afin d'enrichir les sols, ainsi qu'une couverture de sol à l'aide des bagasses, ce qui réduit le développement des végétaux.

 

La fermentation est de 48 heures, à l'aide d'une levure tout à fait banale dans le monde du rhum, sans autres matières.

Ensuite la distillation est réalisée sur une colonne Savalle à 28 plateaux, avec une sortie située entre 70 et 80%.

 

Karukera est également une marque produite par la distillerie, mais aussi le fruit d'une association entre la famille Longueteau et Hayot, réalisée en 2005, en vue de proposer des rhums vieux.

Le vieillissement se déroule dans les chais de la marque, qui existent depuis 2007.

Ce rhum blanc est produit à partir de deux variétés de cannes à sucre, l'une bleue B69.566 originaire de la Barbade, l'autre rouge R-579 en provenance de la Réunion.

Deux variétés reconnues pour leurs arômes puissants, mais aussi une concentration en sucre élevée, qui proviennent exclusivement des terres de la distillerie.

Réduction et mariage durant 6 mois en cuves inox.

  • Longueteau Rhum Blanc Agricole 50% Pur Cane.

 

Nez : C'est en effet très éloigné d'un 100% cannes bleues, je dirais plus épicé, presque anisé. Nous nous approchons de quelque chose d'animal, avec encore de la cannelle. Toutefois le profil est typé, végétal, la fraîcheur du jus de canne. La sensation est relativement grasse.

 

Bouche : La puissance est idéale, elle permet d'avoir du caractère, tout en conservant de la rondeur et aux arômes de se répandre rapidement. Très fraîche avec bien entendu cette canne généreuse, épicée, à quoi s'ajoute un côté citronné et autres agrumes. Très dynamique, un très bon produit qui passe admirablement sans ajout et j'imagine tout autant accompagné de divers jus de fruits, végétaux etc. 

 

Finale : Celle-ci ne se démonte pas, très longue, sans dériver sur quelque chose de moins agréable. Très bien jusqu'au bout, rien à dire très bien réalisé.

Cette édition Genesis est produite à partir d'une seule variété de canne à sucre, cette même canne rouge connue sous le nom de code R-579.

La culture est réalisée sur la parcelle numéro 9.

Récoltée en 2015, elle donna un rhum dont le volume d'alcool est de 73,51%. Celui-ci ne connaîtra bien entendu pas un vieillissement en fûts, mais bien dans des cuves inox et ce durant 2 ans.

Les producteurs ne se seront pas contentés de l'y placer et d'attendre, il y aura un vrai boulot de brassage, d'aération, qui conduira à offrir à ce rhum une intégration parfaite de l'alcool, afin de laisser s'exprimer ses qualités gustatives.

L’édition Genesis rend hommage au fondateur, Henri Longueteau ainsi qu'aux générations qui se sont succédé.  

Produite à 5000 exemplaires.

  • Longueteau Genesis Blanc Batch 1. 73,51%.

 

Nez : Voilà qui est bien différent du blanc ordinaire. Un niveau de complexité supérieur. Développement des épices, les arômes sont compactés, un côté plus végétal. Il y a quelque chose qui ressemble à la terre après une pluie intense. Je dirais que c'est presque fumé, avec de la rondeur, des fruits exotiques, tout en conservant cette fraîcheur du jus de canne.

 

Bouche : C'est puissant là c'est évident. Toutefois pour ses 73,5% ça va encore, la réalisation est irréprochable. Nous aurons, associé à cette rondeur, ce touché gras et velouté, une déferlante d'épices poivrées, voir du piment cru. Ce Genesis va se diluer en bouche, les épices resteront bien présentes, avec un apport anisé, voir mentholé.

 

Finale : Cette finale se montrera plus végétale, avec un peu d'amertume, d'astringence. Ensuite retour sur les épices qui vont lentement se calmer, la canne.

Très bien fait, grand écart entre la douceur du nez et l'impact en bouche. Puissant et de ce fait moins à la portée de tout le monde.

Ce VSOP se compose de rhums âgés entre 3 et 6 ans, maturation en fûts de Cognac. 

Une version sur le point de disparaître de la gamme, les dernières bouteilles disponibles chez l'importateur sont d'ailleurs toutes à la Maison Demiautte. 

  • Longueteau Rhum Vieux VSOP. 42%.  

 

Nez : Au premier abord je trouve un genre de latex. C'est ensuite un petit mélange de fruits exotiques confits. Des notes de sucre de canne, de la vanille naturelle. Une toute petite zone plus épicée.

 

Bouche : Très souple, avec une suite logique sur le fruité, banane très mûre. Du bois également et toujours de la vanille, un peu miellée. Vraiment soft, l'aspect gras semble avoir presque disparu, c'est bien plus sec, plus floral également.

 

Finale : En douceur sur la même partition, un peu de bois, un peu de fruits mûrs comme la banane, à laquelle j'ajouterais de l'ananas. Caramélisée, vanillée.

Cette gamme 'Harmonie' relativement récente est appelée à remplacer les appellations traditionnelles VSOP, XO etc qui au final ne donnent qu'une vague idée du mariage de fûts qui les composent.

Symphonie fait partie d'un trio, avec 'Prélude' et 'Concerto', dont l'objectif avoué est de remettre au cœur du propos plutôt la manière de produire, la recherche d'une signature qui est imaginée, avant d'opérer un vrai travail dans l'association des caractères propres à chaque fût inclus dans le batch.

Donc peu importe qu'il soit plus ou moins jeune ou vieux, seul le résultat compte, même s'il faut être clair, cela a conduit dans le monde du whisky à mettre sur le marché des whiskies toujours plus jeunes à des prix pas toujours justifiés par la qualité intrinsèque. Ayons l'espoir que cela ne se produise pas ici.

Pas de communication sur les âges, mais bien sur les fûts, puisqu'il est connu que Symphonie et Concerto connaîtrons un vieillissement à la fois dans du bois neuf et ayant contenu au préalable du cognac, alors que Prélude lui sera issu uniquement de fûts neufs.

Le jus initial sera pour tous un Longueteau 50%, produit à 65% de cannes rouges et 35% de cannes bleues.

Harmonie est une gamme qui fonctionnera donc par batch et qui est appelée à s'étendre dans le futur, aux côtés de versions 'Parcelle' qui représenteront plutôt l'apport du terroir.

  • Longueteau Symphonie 'Harmonie Collection' Batch 001. Bouteille 0378/1400. 49,2%.

 

Nez : Posé, sur le bois, le caramel. L'alcool est imperceptible, donc de ce point de vue c'est agréable, relativement gourmand, sans pour autant connaitre un développement monstrueux.

 

Bouche : Souple, très agréable avec du sucre brun plutôt bien cuit, de petites notes poivrées. L'alcool est parfaitement intégré. Nous retrouvons quelque chose qui n'est pas dune grande complexité, mais qui fonctionne de manière harmonieuse. Des fruits exotiques à maturité vont arriver progressivement.

 

Finale : C'est à l'avenant et toujours en équilibre. Petites notes chocolatées, toujours ce caramel, les fruits exotiques. Voilà qui se laisse savourer. Encore un peu de bois, plus sèche, avec des amandes.

Ce XO est un assemblage sélectionné de manière à rassembler les meilleurs fûts de rhums vieux, âgés entre 9 et 12 ans.

La maturation est intégralement réalisée dans d'anciens fûts de Cognac.

  • Longueteau Rhum Vieux XO. 42%. 

 

Nez : Très beau, avec du chocolat, un retour très fruité. Du raisin sucré, banane plantain légèrement frite. Petite touche poivrée, qui s’accommode de caramel, de vanille.

 

Bouche : D'entrée c'est d'une belle complexité, même si nous allons rapidement dériver sur quelque chose avoir lequel j'ai un peu de mal, c'est l'aspect sucre d'orge, confiserie, floral. En tentant de passer au delà, même si c'est compliqué pour moi, le rhum en lui même semble d'un bon niveau, avec son côté raisin qui ressort bien, de la banane mûre, vanille caramel dans la norme.

 

Finale : Je retrouve un rhum plus dans mes cordes, ce sucre s'est envolé presque intégralement. Il restera un caramel trop cuit, du bois, des épices.

 

Merci à Florent Dubosson d'avoir réalisé un Paris - Charleroi uniquement pour l'occasion.

Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte
Soirée Longueteau à la Maison Demiautte

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

boissonsdesiles.com 04/12/2018 06:33

Bonjour, contenus très instructif excellente façon de dévoiler toutes ces saveurs.

Seb.whisky 04/12/2018 09:06

Merci à vous pour ce commentaire. C'est un plaisir ; )