750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Clairin Le Rocher 2017

 

  • Clairin Le Rocher. Village Pignon - Récolte 2017 - Fermentation Sirop de Canne, Levures Sauvages - Distillation Discontinue en Pot Still - Distillateur Bethel Romelus. Pot Still Proof 46,5%. 

 

Nez : Le premier contact a pour moi toujours ce goût de la découverte. Je me retrouve enfant à ouvrir mon premier Jules Verne, nul besoin d'aller au centre de la terre pour vivre l'expérience. Tout le terroir est là, le sol, la canne, ce côté gras et laiteux. Il y a quelque chose de très attaché au sol, un genre de betterave sucrière, mais aussi qui tient de la saumure, comme de l'olive verte. De petites notes de fumée, que dire ? C'est incomparable, c'est parfait pour moi. 

 

Bouche : Cette bouche est douce et transmet un plaisir immédiat. C'est cette canne sucrée, juteuse, généreuse. Très végétale, accompagnée de quelques épices. Traces de réglisse, d'olives salées. Voilà qui suffit amplement à faire mon bonheur. Il n'est besoin d'un long discourt, vous devez essayer çà !

 

Finale : Légère salinité, sécheresse maîtrisée, puisqu'au final elle conserve une belle souplesse. Toute la bouche est tapissée d'un fin film, nous y trouvons toujours des saveurs intactes, je veux dire qui ne subissent pas un le moindre effondrement. Ce Clairin va s'éteindre lentement, enfin je suppose, puisque pour moi chaque lampée en appelle une autre.

 

Le Rocher est l'oeuvre de Romelus Bethel et arrive sur l'Europe à partir de 2017.

Son Clairin rejoint ainsi le trio popularisé par Luca Gargano, Sajous, Vaval, Casimir.

Celui-ci se différencie par la matière première employée, qui n'est pas du pur jus de canne, mais bien du sirop de canne, obtenu après ébullition du jus.  

J'imagine que nous pourrions également l'appeler miel de canne.

Ensuite il n'est non pas produit à partir d'une seule variété de canne, mais bien trois.

Pour le reste il s'agit bien d'une distillation en pot still et proposé au degré naturel qu'offre la sortie de l'alambique.

Sa fermentation est spontanée, grâce aux levures naturellement disponibles dans l'environnement. 

Elle durera entre 4 et 8 jours, ce qui est rendu possible par les faibles volumes, mais aussi par un apport de vinasses issues de précédentes distillations.

Une méthode que l'on associe parfois à la méthode jamaïcaine, qui à mon humble avis implique tout de même d'ajouter à cela des guillemets.

 

De cette méthode traditionnelle de production, excluant les pesticides et autres amendements chimiques, mais surtout une culture à taille humaine, dans laquelle la main reste l'outil numéro un, il est particulièrement question aujourd'hui.

En effet après avoir découvert un tel produit, bien plus qu'un alcool, le témoignage d'une culture, l'authenticité dans sa dimension humaine, trop simple il serait de la voir se diluer jusqu'à n'être plus qu'une façade, face à l'appel du profit, merci Yoda.

 

Si les Caraïbes sont pauvres en distilleries, environ 50, Haïti à elle seule en possède plus de 500.

Majoritairement artisanales, avec des attentes locales, des résultats à géométrie variable, allant de la pure merveille au poison dans sa définition la plus authentique également.

Certaines choisissent des méthodes de production éloignées de celles attendues, du moins par nos palais.

Distillation en colonnes continues, sortant des alcools d'un volume de 80%, ramenés à 55% par l'ajout d'eau, ce que l'on nomme les clairins 22 en référence à l'échelle de mesure Cartier et non pas la Gay Lussac communément employée par le plus grand nombre.

 

Alors sans pour autant maintenir le pays dans un autre âge, bien que cela puisse faire l'objet d'une réflexion profonde sur les intérêts fondamentaux d'une modernisation et ses effets parfois pervers sur la population, la préservation du mode de production semble indispensable au maintien de la qualité du produit.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas à nous d'en décider, préservant ainsi cette indépendance acquise dans la douleur en 1804.

Notre devoir est de ne pas influencer, même si objectivement cela est fait d'une certaine manière.

L'intervention de Luca Gargano bien que répondant à une vision très occidentale de préservation, à la noblesse d'exister, même si elle correspond probablement à une certaine projection financière.

C'est un peu le chat de Schrödinger cette histoire.

 

Toutefois les bases sont jetées, puisqu'un cadre existe.

En gros l'ensemble des tâches est a réaliser à la main, avec l'aide d'animaux de traits, pas de traitement chimique etc...

 

En bref, qu'adviendra t-il du Clairin et de son écrin ? Espérons simplement que cette île qui a connu son lot de misères, échappe à la pire qui soit, l'avidité.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article