750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Maman Brigitte 'Blended Rum'

 

Maman Brigitte ou Maman Brijit, est la déesse Vaudou de la mort.

 

Représentée blanche de peau aux cheveux rouges, ou par un poulet noir, celle-ci est de ce que j'ai pu lire une sacrée fêtarde.... Son langage est réputé fleuri, elle adore se trémousser de manière suggestive et surtout et oui elle boit du rhum si pimenté qu'aucun humain ne pourrait le consommer.

 

Étrangement son origine est britannique, probablement importée et mise à la sauce locale des Caraïbes, savant mélange de Christianisme et de cultures Africaines. 

Épouse du Baron Samedi, elle est invoquée pour réveiller les morts ou sauver ceux qui sont sur le point de rejoindre l'autre rive.

Le Baron Samedi est le plus puissant esprit Vaudoo de la mort, gardien des cimetières. 

 

Bon que tout cela ne vous refroidisse pas nous sommes ici pour tester un blended rum proposé par un autre grand esprit, des spiritueux celui-ci. 

En effet s'il s'est fait remarquer avec ses deux éditions de Rums, sous sa bannière Rasta Morris, un Caroni et un Foursquare cask strength, Bert Bruyneel multiplie les expériences en la matière.

 

Sachez le, puisque j'ai eu le privilège de les tester en avant première, qu'il s'en vient deux nouveaux embouteillages qui risquent de s'arracher, deux rums de Diamond Guyana et Uitvlugt.

Ils seront également en Cask Strength, j'ai adoré et je crois qu'il s'agit de rums qui pourraient grandement se faire un chemin chez les amateurs de whisky.

 

  • Maman Brigitte 'Blended Rum' Barbados 8Y - Dominicain Republic 5Y - Jamaïca 3Y. 43%.

 

Nez : riche et généreux, ce breuvage comble immédiatement mes attentes. Il possède cette patte lourde que peuvent avoir les rums jamaïcains. Il regorge de fruits exotiques à pleine maturité. Banane, ananas, très équilibré, avec encore de la vanille, du caramel. Tout cela sans jamais s'écraser dans l'excès de sucrosité. 

 

Bouche : Très doux, il va laisser exploser les fruits exotiques, la vanille, le caramel. Le touché est crémeux, avec cet impact de vernis à juste dose. Nous sommes sur cet équilibre parfait entre la richesse et le côté dirty des jamaïcains, le poids des Barbados et la douceur conviviale des dominicains. Très bien vu du maître assembleur, puisqu'il s'agit d'un produit qui va plaire au plus grand nombre, en marge de ses éditions Rasta Morris, qui sont beaucoup plus spécifiques à un type de dégustateur. Un blend premium selon moi qui devrait si l'on s'arrache aux mauvaises habitudes parfois tenaces (surtout lorsqu'elles tiennent au packaging et autre marketing) , en remplacer plus d'un. 

 

Finale : Elle sera légèrement sèche et astringente, avant de revenir aux fondamentaux, fruits exotiques, un peu de pomme moins exotique mais très agréable. Miel, vanille.

 

Les amis, oubliez Don Papa et autres non rums, testez Maman Brigitte, pour un prix comparable il n'y vraiment pas photo.

 

Sinon j'achète une poupée Vaudoo et un kit d'épingles à nourrice... je vais le faire....attention... 

 

Notez encore que ce rum est disponible un peu partout dans le réseau de l'embouteilleur indépendant, cavistes, webshop. 

Maman Brigitte est une référence qui à priori devrait être suivie dans le temps, du moins à moyen terme.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article