750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

Aberfeldy 1994 Malts of Scotland

 

  • Aberfeldy 22Y 'Malts of Scotland' 1994 / 2016. Bourbon Hogshead n° MoS 16019. 212 Bottles. 53,3%.

 

Nez : Aberfeldy, ce whisky à ne pas négliger ! C'est une vraie salade de fruits, généreusement rehaussée de miel. Il y a de petites ondes acidulées, supportées néanmoins par un style assez onctueux et laiteux. Ce doit être un de ces caramel crémeux. Nous avons encore un petit relent de bière, accompagné de vanille, de fruits du verger. 

 

Bouche : On ressent bien ce mariage extra entre tout le côté vanillé, épicé et citronné. Mais ce qui vient ensuite provient des îles, avec du fruit de la passion, plus proche une huile d'orange. Elle va ensuite changer de direction, pour plus de bois sec et encore, pour du caramel d'abord laiteux, ensuite plus âcre. Je ne suis pas étonné, avec cet Aberfeldy c'est un voyage dans l'intensité, dans la diversité. Il y a encore un peu cette sensation de céréale avec toujours ce rendu laiteux, riz soufflé, massepain.

 

Finale : D'un point de vue aromatique nous sommes relativement proche d'une version officielle, mais la puissance largement supérieure à un 21 ans O.B. fait inévitablement une différence. Nous avons une longueur convenable. Des agrumes un peu amères, peau d'orange.  

 

 

Petit extrait de l'article consacré à l'embouteilleur ci-dessous.

 

"Malt of Scotland, c'est une marque indépendante, l'indépendance qui est l'ADN du whisky Ecossais.

C'est l'histoire d'un mec qui découvre le whisky un peu sur le coin d'une table de restaurant et qui tombe in love.

Fort logiquement sont intérêt pour lui augmente de manière exponentielle.

Il commence non pas à collectionner les bouteilles, trop conventionnel, il achète des fûts et pas des canassons, des tocards de fond de peloton.

En 2009 il se décide quand même à nous laisser profiter de tout ça en embouteillant sous son label, avec pour seul critère son propre goût et force est de constater qu'il est plutôt bon.

Je dis ça l'air de croire à mes propres mensonges, mais je ne suis pas le seul à faire ce constat de qualité.

Depuis sa création jusqu'à aujourd'hui quelques prix sont tombés dans le panier de Thomas Ewers, venant des Malt Maniacs, ou de la bible du whisky qui accroche par deux fois celui de meilleur embouteilleur indépendant en 2013 et 2014..."

Petite dégustation afin d'entamer ma quarantième année sur cette planète, un sample de Denis, qui est à mon souvenir le premier passionné que j'ai croisé à mes débuts et quand je dis passionné c'est peu dire.

 

Merci à lui d'être là depuis tout ce temps, santé !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article