750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Passion du Whisky

The Dublin Liberties Oak Devil

 

  • The Dublin Liberties Blend 'Oak Devil'. Bourbon Oak Casks. 46%.

 

Nez : Il offre d'emblée des senteurs de malt grillé, tirant sur le moût, laiteux. Notes pâtissières, vanillées. Je n'ai pas le sentiment d'avoir dans ce glencairn un whiskey d'une grande complexité, toutefois cela me semble maîtrisé, délicat. Du caramel, des fruits, avec quelques apparitions acidulées, mais aussi de petites baies noires du genre airelles fraîches.

 

Bouche : Tout en conservant des caractéristiques de jeunesse, l'ensemble est plutôt rond, fruité, huileux et pour tout dire, pas désagréable. Caramel, vanille. Un whiskey très doux et facile à boire, aucun risque de se brûler les papilles. Quelques épices apparaîtront, du bois également, mais de manière modérée. Nous retrouvons ces céréales, ce moût, qui laissera cette même sensation laiteuse.

 

Finale : Plus sèche et épicée, avec encore des influences végétales. De longueur moyenne. Confiserie naturelle aux fruits des bois, sans sucrosité perceptible.

 

The Dublin Liberties (n°26 sur cette carte), est installée dans le célèbre quartier des libertés de Dublin, à une encablure de Teeling.

La distillerie a été finalisée en 2018, les alambics installés dans ce vieux bâtiment datant de quatre siècles, qui aura accueilli tantôt un moulin à farines, tantôt une tannerie, au cœur de cette zone de commerce.

 

Bien entendu ce whiskey n'est pas encore issu d'une production interne, ce qui est un point commun avec d'autres distilleries naissantes dans la région.

Pour l'instant deux versions sont commercialisées, ce Oak Devil, qui fait référence à cette sculpture de bois qui ornait à la grande époque, l'entrée du quartier.

Il s'agit un assemblage de divers single malt distillés deux fois, âgés fort logiquement de plus de trois ans. Il est embouteillé à 46% et aura connu une maturation intégrale en fût de bourbon.

Ensuite le Copper Alley, qui est un single malt, proposé selon la formule small batch, dans ce cas précis 31 fûts.

Il fera une première maturation de dix ans en fûts de bourbon, avant de passer par une finition dans d'anciens fûts d'un Sherry Oloroso de 30Y d'âge.

 

Deux whiskey que The Liberties inscrit volontiers sur les tablettes des bars à cocktails, ils en proposent d'ailleurs quelques'uns sur le site officiel.

 

En ce début 2019, le shop de la distillerie propose trois embouteillages exclusifs, à savoir un 13Y intitulé Murder Lane (Fût Hungarian Tokaj), un 16Y Keeper's Coin (1st Fill Bourbon + PX), enfin un 27Y King of Hell (Bordeaux Premier Cru).

Cette liste risque bien entendu de gonfler considérablement d'ici les premiers embouteillages officiels.

 

De mon point de vue, si vous pouvez le trouver à bon prix ce n'est pas un mauvais plan pour toutes vos expériences, voir en daily dram sympa.

Un whiskey qui s'adresse autrement plutôt aux débutants, les spécialistes des vieux whiskey, ce n'est clairement pas pour vous.

Sinon de mon côté je vais attendre la première versions 100% Liberties...

The Dublin Liberties Oak Devil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article